Fiche de renseignements - Intégrité des pipelines

Les oléoducs et les gazoducs consistent en une tuyauterie en acier enfouie dans le sol. L’Office réglemente plus de 73 000 km de pipelines. La partie la plus importante de notre travail consiste à assurer la sécurité de ces pipelines. Pour ce faire, nous exigeons entre autres que les sociétés testent l’intégrité de leurs pipelines.

Avant d’autoriser l’exploitation des pipelines, l’Office demande aux sociétés de lui soumettre les résultats des tests effectués afin que ses ingénieurs puissent les analyser en profondeur. Cette exigence s’inscrit dans l’obligation qu’ont les sociétés de mettre en place un programme de gestion de l’intégrité pour les aider à prévenir, gérer et atténuer les problèmes susceptibles de nuire à la sécurité du public et à l’environnement.

Évaluation de l’intégrité des pipelines

L’intégrité, ou l’état, d’un pipeline peut être évaluée de trois façons principales :

  • inspection interne;
  • évaluation directe de la conduite;
  • essai hydrostatique.

Inspection interne

Les outils d’inspection interne servent à détecter, localiser et mesurer les anomalies. Un dispositif instrumenté est lancé dans le pipeline et fournit des renseignements très précis et détaillés sur l’intérieur et l’extérieur de la canalisation. Trois types d’anomalie sont surveillés :

  • dégradation du métal (ou corrosion);
  • fissurations;
  • changements dans la forme de la conduite;

Le pipeline doit permettre le passage de l’outil et avoir du matériel précis en place pour que l’équipement requis puisse être manœuvré.

Exemple d’outil

Les outils servant à détecter la perte de flux magnétique font appel à la technologie magnétique pour déceler, différencier et mesurer la perte de métal dans les liquides et le gaz.

Magnetic flux leakage tools use magnetic technology to detect, discriminate and size metal loss in liquid and gas

Image offerte par PII Pipeline Solutions, coentreprise de GE et Al Shaheen

Toutes les anomalies doivent être évaluées en fonction des résultats des tests afin de pouvoir déterminer si elles risquent de causer des dommages. La société s’attaque ensuite aux problèmes importants et fait les réparations nécessaires au pipeline. Bon nombre d’anomalies peuvent être évaluées à l’aide des outils d’inspection interne adéquats.

Examen de la canalisation

Les résultats des inspections sont validés par des fouilles d’intégrité qui consistent à dégager le pipeline pour l’évaluer.

Essai hydrostatique

Les essais hydrostatiques sont une des méthodes couramment employées pour vérifier l’intégrité, ou l’état, d’un pipeline. Ils visent essentiellement à vérifier la solidité du pipeline et à déceler les fuites. La canalisation est remplie d’eau et mise sous pression pour permettre la détection de fuites ou de ruptures.

L’essai hydrostatique donne une vue d’ensemble du pipeline à un moment précis; il ne fournit pas de probabilités quant aux problèmes futurs de la canalisation.

Vigilance soutenue

Peu importe les méthodes employées, l’Office étudie les résultats soumis par la société pour s’assurer que le pipeline peut être exploité en toute sécurité. Le pipeline peut être mis en exploitation uniquement si l’Office détermine qu’il est sûr. Si les sociétés ne respectent pas leurs engagements en matière de sécurité et de protection de l’environnement, l’Office n’hésite pas à prendre des mesures fermes pour assurer leur mise en application.

Date de modification :