L’Office national de l’énergie prendra connaissance d’une preuve traditionnelle orale autochtone relative au projet d’agrandissement du réseau pipelinier de Trans Mountain à Calgary

Pour diffusion immédiate
Le 26 janvier 2015

L’Office national de l’énergie prendra connaissance d’une preuve traditionnelle orale autochtone relative au projet d’agrandissement du réseau pipelinier de Trans Mountain à Calgary

CALGARY - Dans le cadre de l’audience visant le projet d’agrandissement du réseau de Trans Mountain, l’Office national de l’énergie prendra connaissance de la preuve traditionnelle orale autochtone de la Première Nation d’Alexander le mercredi 28 janvier. L’audition de cette preuve aura lieu de 13 h 30 à 16 h 30 dans les locaux de l’Office, à Calgary, et le public est le bienvenu.

Il s’agit de la dernière séance d’audience prévue pour recueillir la preuve traditionnelle orale autochtone pour l’examen de la demande. L’automne dernier, l’Office a entendu des douzaines de présentateurs autochtones à Edmonton, en Alberta, ainsi qu’à Chilliwack, Kamloops et Victoria, en Colombie-Britannique.

L’Office reconnaît que les peuples autochtones ont une tradition orale par laquelle ils narrent des histoires, communiquent les leçons apprises et transmettent leur savoir d’une génération à l’autre. Il n’est pas toujours possible de bien exprimer par écrit cette information, qui constitue néanmoins une composante importante de la preuve examinée par l’Office au moment de décider s’il recommandera ou non l’approbation du projet.

Les intervenants autochtones peuvent aussi, au-delà de la preuve traditionnelle orale, déposer une preuve par écrit. Les autres intervenants, Trans Mountain et l’Office peuvent poser aux présentateurs des questions sur leur preuve traditionnelle orale. Il revient à chacun des groupes autochtones de décider si la réponse à ces questions sera donnée oralement ou par écrit, ou au moyen d’une combinaison des deux modes d’expression.

Tous les détails relatifs à ces séances d’audience, y compris la diffusion audio en direct, sont accessibles à partir du site Web de l’Office, à l’adresse
www.neb-one.gc.ca/Agrandissement du réseau de TransMountain.

Trans Mountain a présenté sa demande à l’Office le 16 décembre 2013. Le projet permettrait l’agrandissement du réseau pipelinier de la société en Alberta et en Colombie-Britannique. Il prévoit de nouvelles canalisations sur une distance de quelque 990 kilomètres, l’ajout et la modification d’installations, comme des réservoirs et des stations de pompage, ainsi que la remise en service d’un pipeline déjà en place entre Edmonton, en Alberta, et Burnaby, en Colombie-Britannique, sur une distance de 193 kilomètres. Le terminal maritime Westridge serait en outre agrandi. La demande est affichée sur le site Web de l’Office.

L’Office national de l’énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada en mettant la sécurité des Canadiens et la protection de l’environnement au cœur de ses priorités. Sa raison d’être consiste à réglementer, dans l’intérêt public canadien, les pipelines, la mise en valeur des ressources énergétiques et le commerce de l’énergie. Pour un complément d’information sur l'Office et son mandat, consultez le site www.one-neb.gc.ca.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements :

Sarah Kiley
Agente des communications

Office national de l'énergie
Courriel : sarah.kiley@neb-one.gc.ca
Téléphone : 403-614-6526
Téléphone : 403-292-4800
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803
TTY (téléimprimeur) : 1-800-632-1663

Date de modification :