ARCHIVÉ - Intervention de l'Office national de l'énergie à la suite de la découverte de sol contaminé au nord de Hope, en Colombie-Britannique

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Pour diffusion immédiate
Le 27 juin 2013

Intervention de l'Office national de l'énergie à la suite de la découverte de sol contaminé au nord de Hope, en Colombie-Britannique

CALGARY - Une intervention de l’Office national de l’énergie est en cours sur les lieux de la découverte de pétrole brut provenant du pipeline de TransMountain, qui appartient à Kinder Morgan Canada, au nord de Hope, en Colombie Britannique. À l’occasion de travaux d’entretien prévus sur la canalisation, Kinder Morgan a fait rapport de la présence de sol contaminé. L’Office n’a pas encore évalué l’ampleur du déversement. Les résidants locaux ne courent aucun danger imminent, et des précautions sont prises pour assurer la sécurité continue de la population.

L'Office a reçu un rapport d'incident hier en fin d'après-midi. Le déversement se situe sur des terres publiques le long de l’emprise du pipeline. Celui-ci a été fermé pour éviter que davantage de produit ne soit déversé dans l’environnement.

L’équipe d’intervention d’urgence de l’Office a été dépêché sur les lieux, où elle surveillera et évaluera l’intervention immédiate de la société, l’enquête et le nettoyage. Des représentants de la société en cause sont aussi sur place, de même que les premiers intervenants locaux.

L’Office mène déjà une enquête à la suite de la découverte de pétrole rapportée le 12 juin 2013 à l’égard du pipeline de Trans Mountain. Dans le contexte de celle sur l’incident le plus récent, l’Office cherchera à établir s’il s’agit de deux cas distincts ou encore de nature semblable.

Lors d’une situation d’urgence, l’Office s’associe à des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de coordonner l’intervention réglementaire. La priorité absolue de l’Office en cas d’urgence est d’assurer la sécurité des personnes et la protection de l’environnement.

L’Office national de l’énergie tient les sociétés entièrement responsables de l’intervention, qui doit veiller à la protection de la population, des biens et de l’environnement, et il les oblige à rendre des comptes. Cela comprend également le nettoyage et l’assainissement des lieux. Dans tout incident, l’objectif à long terme de l’Office est de remettre entièrement le site dans son état antérieur, y compris la revégétalisation de celui-ci, et de remédier aux effets éventuels sur les eaux souterraines. Les attentes de l’Office à l’endroit d’une société et de son intervention ne souffrent d’aucun relâchement, quelle que soit l’ampleur de l’incident.

- 30 -

Renseignements :

Rebecca  Taylor
Conseillère en communications

Office national de l'énergie
Téléphone (sans frais) : 1-800-899-1265
Télécopieur : 403-292-5503
Télécopieur (sans frais) : 1-877-288-8803
TTY (téléimprimeur) : 1-800-632-1663

Date de modification :