Message du président

Message du président

Au nom de l’Office national de l’énergie, c’est avec plaisir que je présente ce rapport sur notre mandat et nos activités au cours du dernier exercice, soit du 1er avril 2016 au 31 mars 2017.

À titre d’organisme de réglementation du secteur énergétique au Canada, l’Office remplit divers rôles et s’acquitte de nombreuses fonctions tout au long du cycle de vie de l’infrastructure énergétique : décisions sur les demandes de projets énergétiques, diffusion d’informations sur l’énergie, mobilisation, et insistance constante sur la surveillance de la sécurité et de la protection de l’environnement. L’Office prend tous les moyens pour améliorer le rendement de l’ensemble de l’industrie, tout autant que le sien, dans ces domaines. Le présent rapport numérique retrace les activités de l’Office qui ont marqué le dernier exercice dans ces sphères.

Afin de renforcer la confiance du public et d’afficher un meilleur rendement, nous avons entrepris durant l’exercice 2016-2017 un ambitieux programme de transformation axé sur l’excellence en matière de gestion et de réglementation. Notre transformation s’est concrétisée par l’instauration d’une structure de gouvernance interne améliorée et l’adoption de solides pratiques opérationnelles qui permettent d’arrimer davantage nos activités et nos ressources.

L’Office a été l’un des premiers organismes à adopter la Politique sur les résultats actualisée du gouvernement du Canada, connue sous le nom de « cadre ministériel des résultats ». Ce cadre définit nos quatre responsabilités essentielles qui sont les décisions sur les projets énergétiques, la surveillance de la sécurité et de l’environnement, l’information sur l’énergie et la mobilisation. Il dépeint parfaitement ce que nous faisons, ce que nous voulons réaliser et comment nous entendons communiquer nos résultats aux Canadiens. Il constitue aussi notre plan directeur pour l’avenir, et nous faisons oeuvre de pionniers dans son implantation à l’extérieur de l’organisation.

Nous voulons également accroître la confiance du public envers nous et, pour cela, nous proposons aux Canadiens une information factuelle et objective sur l’énergie et les pipelines. Afin d’alimenter le dialogue sur l’énergie, nous avons lancé plusieurs produits d’information novateurs. J’ajouterai avec plaisir que nous ne sommes pas limités aux combustibles fossiles et avons publié récemment deux nouveaux rapports sur les énergies renouvelables.

Nous appuyons sans réserve l’examen que mène le gouvernement du Canada en vue de moderniser le rôle, la structure et le mandat de l’Office, et nous ferons tout ce qui est de notre ressort pour l’aider à atteindre ses objectifs. La modernisation redonnera de la vigueur à l’Office et rajeunira son mandat. Nous soutenons aussi tout à fait les mesures provisoires que le gouvernement a fait connaître en janvier 2016.

Notre volonté de transparence, de reddition de comptes et de mesure de notre rendement, jumelée aux examens visant les politiques et la modernisation, nous aidera à mieux répondre aux attentes des Canadiens. Les discussions en cours sur les politiques donneront lieu à des virages qui, tout compte fait, se traduiront par un régime de réglementation plus fort. Les Canadiens doivent savoir que pendant que le gouvernement poursuit ses processus d’examen visant les politiques et la modernisation, l’Office multiplie les efforts pour atteindre l’excellence en matière de réglementation et veiller à la sécurité des pipelines et à la protection de l’environnement.

À l’aube de ce nouvel exercice, nous entendons persévérer dans nos efforts pour faire avancer notre organisation, afin qu’elle soit encore plus au diapason des attentes des Canadiens que nous servons.

Peter Watson

Date de modification :