L’excellence en matière de réglementation n’a pas de frontières

Le 16 juin 2017

La réglementation de l’infrastructure énergétique au 21e siècle présente des défis nombreux et communs à tous les organismes de réglementation dans le monde.

En tissant des liens avec ses pairs d’autres pays, l’Office peut apprendre des démarches qu’ils ont eux-mêmes adoptées, mettre en commun des renseignements ou des connaissances et surtout améliorer son propre rendement en matière de réglementation au Canada.

C’est à cela que l’Office s’applique depuis de nombreuses années, par le truchement d’accords de coopération avec des organismes de réglementation d’autres territoires et sa participation à des forums sur la réglementation, véritables lieux de convergence d’organismes venus d’autres horizons.

Photo : Cérémonie de signature de la Déclaration de coopération entre l’Office et l’Agence pour la sécurité énergétique et la protection de l’environnement (ASEA) du Mexique, en marge d’une réunion de l’OCDE à Paris, en avril 2017

Photo : Cérémonie de signature de la Déclaration de coopération entre l’Office
et l’Agence pour la sécurité énergétique et la protection de l’environnement (ASEA) du Mexique,
en marge d’une réunion de l’OCDE à Paris, en avril 2017

Participation à des forums internationaux reconnus

Par-delà ses échanges avec ses contreparties du secteur de la réglementation et sa présence au sein d’assemblées bien connues comme l’International Regulators Forum, le Conseil de l’Arctique et l’Arctic Offshore Regulators Forum, l’Office cherche constamment de nouvelles occasions de collaboration avec ses pendants américains par la voie du Conseil de coopération Canada–États-Unis en matière de réglementation, une initiative pilotée par le Conseil du Trésor sur le sol canadien.

L’Office a commencé à collaborer avec des organismes internationaux comme l’Agence internationale de l’énergie (AIE) [anglais seulement] et l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), des leaders reconnus à l’échelle mondiale dans leur domaine respectif.

Ces démarches s’arriment sur ses responsabilités essentielles, qu’elles soutiennent par ailleurs, et procurent à l’Office la possibilité de tirer des enseignements des expériences des autres, de partager sa propre expertise et d’explorer de nouvelles avenues de collaboration en vue de relever des défis auxquels tous sont confrontés.

Rapprochement avec le Mexique

Il arrive que les rapports de l’Office avec d’autres organisations prennent une tournure plus formelle et se traduisent par des accords officiels, comme en témoigne la signature récente d’ententes avec l’Agence pour la sécurité énergétique et la protection de l’environnement (ASEA) et la Comisión Reguladora de Energía (CRE) du Mexique.

Photo: The NEB's Chief Operating Officer Josée Touchette, and Alejandro Chanona Robles, Director General at Mexico's Energy Regulatory Commission sign a Memorandum of Understanding on 13 June 2017

Photo : Signature d’un protocole d’entente, le 13 juin 2017, en présence de la chef des opérations de l’Office, Josée Touchette,
et le directeur général de la Comisión Reguladora de Energía du Mexique, Alejandro Chanona Robles

Ces accords permettent à l’Office de poursuivre son cheminement vers l’excellence en matière de réglementation et sa collaboration – ce qui est en soit novateur! – sur les questions qui ont trait à la culture de sécurité ou aux systèmes de gestion dans le secteur pétrolier et gazier.

Date de modification :