Avenir énergétique du Canada en 2016 – Perspectives provinciales et territoriales

Sommaire

Avenir énergétique du Canada en 2016 – Perspectives provinciales et territoriales donne un aperçu de la dynamique régionale dans le rapport Avenir énergétique du Canada en 2016 – Offre et demande énergétiques à l’horizon 2040 (AE 2016). Il examine les conclusions et les points de données du rapport AE 2016 pour chaque province et territoire et compare les tendances de production et de consommation d’énergie entre les régions.

Principales conclusions

  1. Le Canada a une filière énergétique diversifiée qui influence son avenir énergétique.
  2. Le Canada est un grand pays diversifié; l’énergie est produite et consommée différemment entre ses régions uniques. Les provinces et les territoires se distinguent par la disponibilité des ressources énergétiques, les infrastructures historiques, les structures industrielles, les politiques et règlements en matière d’énergie et d’environnement, les préférences des consommateurs et les conditions météorologiques. Ces différences influencent grandement les tendances énergétiques actuelles et projetées.

  3. L’électricité est de plus en plus produite à partir de ressources renouvelables et de gaz naturel, à des degrés variables d’une province et d’un territoire à l’autre.
  4. Le type d’énergie utilisé pour produire de l’électricité varie considérablement entre les régions en raison de l’accessibilité aux ressources et de l’évolution historique des infrastructures. Cette diversité se maintient pendant toute la période de projection, alors que les provinces et les territoires satisfont leurs demandes d’électricité, remplacent les infrastructures vieillissantes et fixent des objectifs environnementaux de manière unique. La part d’électricité renouvelable croît dans la plupart des futures compositions de la capacité de production, mais le type et l’envergure des changements diffèrent d’une région à l’autre. Le gaz naturel joue un plus grand rôle, particulièrement dans l’Ouest canadien pour remplacer les centrales au charbon vieillissantes, et l’énergie nucléaire continue de demeurer une part importante de la composition de la capacité de production de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick.

  5. La majeure partie de la production de pétrole brut et de gaz naturel provient de l’Ouest canadien et sera influencée par l’évolution du marché de l’énergie et des infrastructures.
  6. L’Alberta mène sur le plan de la croissance projetée de la production de pétrole brut. Environ 60 % de la production de pétrole actuelle provient des sables bitumineux et stimule la future croissance de la production. Dans le scénario de référence, la Colombie-Britannique mène sur le plan de la croissance de la production du gaz naturel, avec les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) présumées encourageant une production accrue. Les autres projections du rapport AE 2016 quant aux prix plus élevés et plus bas de l’énergie, ainsi que les autres hypothèses sur les infrastructures énergétiques et l’accès au marché, soulignent l’importance de ces facteurs pour les futures tendances de production.

  7. Les tendances futures des prix de l’énergie touchent les provinces et les territoires différemment.
  8. Les fluctuations des prix de l’énergie jouent différemment sur la consommation d’énergie selon les régions productrices et consommatrices. En général, la consommation d’énergie au Canada est plus élevée dans le scénario de prix élevés et est plus faible dans le scénario de prix bas, principalement parce que les prix plus élevés entraînent une plus grande exploitation pétrolière et gazière en Alberta, en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador et, par conséquent, une plus grande consommation d’énergie. Dans la plupart des autres régions, des prix plus élevés entraînent une diminution de la consommation d’énergie et des prix plus bas ont l’effet contraire.

  9. Les besoins énergétiques des provinces et des territoires continuent d’être satisfaits par une répartition particulière des sources d’énergie selon la région.
  10. Les types d’énergie consommés par des utilisateurs finaux varient largement dans l’ensemble du pays en raison de la disponibilité et des prix qui diffèrent d’une région à l’autre. Par exemple, les provinces disposant de grandes infrastructures hydroélectriques ont tendance à consommer plus d’électricité, les provinces de l’Ouest consomment relativement plus de gaz naturel et les territoires consomment davantage de produits pétroliers comme le mazout et le diesel. Ces parts varient modérément durant la période de projection du rapport AE 2016, mais des variations considérables entre les régions persistent. Dans la projection pour 2040 du scénario de référence, la part de l’électricité utilisée dans la répartition des sources d’énergie pour utilisation finale varie entre 8,5 et 43 % parmi les provinces et les territoires. La part des produits pétroliers dans la demande d’énergie varie entre 30 et 85 %, alors que la part du gaz naturel varie entre 0 et 60 %.

Figure ES.1 - Production d’énergie par province et territoire en 2014 et en 2040

Figure ES.1 - Production d’énergie par province et territoire  en 2014 et en 2040

Ces résultats proviennent de la projection du scénario de référence, un scénario de base qui suppose des prix de l’énergie médians, et de politiques et de règlements qui étaient en vigueur ou sur le point de l’être au moment où l’analyse a été complétée, en août 2015.

Figure ES.2 - Bouquet énergétique projeté (utilisation finale) par province et territoire, en 2040

Figure ES.2 - Bouquet énergétique projeté (utilisation finale) par province et territoire, en 2040

Ces résultats proviennent de la projection du scénario de référence, un scénario de base qui suppose des prix de l’énergie médians, et de politiques et de règlements qui étaient en vigueur ou sur le point de l’être au moment où l’analyse a été complétée, en août 2015.

Photos: gauche: Dans l’Ouest canadien, un train de transport de marchandises traverse les Rocheuses; centre: La côte terre-neuvienne s’illumine à la tombée de la nuit; droit: Un inukshuk recouvert de neige et de glace dans le Nord canadien.

 

Date de modification :