Profils des sociétés pipelinières : Réseau de pipeline Keystone de TransCanada

Source : TransCanada Keystone Pipeline GP Ltd., Office

Version textuelle du graphique

Le pipeline Keystone (Keystone) achemine du pétrole brut de Hardisty, en Alberta, aux marchés du raffinage du Midwest américain et de la côte américaine du golfe du Mexique. À l’origine, l’essentiel du tronçon de Keystone en sol canadien faisait partie du réseau principal de gazoducs de TransCanada; il a été converti au transport de pétrole en 2010. Partant de Hardisty, le pipeline s’étend à l’est vers le Manitoba, où il traverse la frontière jusqu’au Dakota du Nord et continue vers le sud pour rejoindre le Dakota du Sud et le Nebraska. À Steele City, au Nebraska, il y a deux embranchements : l’un va vers l’est, traversant le Missouri jusqu’à Wood River et Patoka, en Illinois, et l’autre descend vers le sud jusqu’à Cushing, en Oklahoma. À Cushing, Keystone se branche sur un autre pipeline (Cushing Marketlink) qui transporte le pétrole brut jusqu’à la côte américaine du golfe du Mexique. La majeure partie (90 %) de la capacité du pipeline Keystone fait l’objet de contrats de longue durée avec des expéditeurs.

En 2016, le débit de pétrole brut lourd à la frontière canado-américaine près de Haskett, au Manitoba, a été en moyenne de 77,66 milliers de mètres cubes par jour (488,49 milliers de barils par jour). En 2016, le débit de pétrole brut léger à la frontière canado-américaine près de Haskett, au Manitoba, a été en moyenne de 5,4 10³m³/j (33,94 kb/j).

Les débits à la frontière internationale près de Haskett, au Manitoba, concernent des exportations, qui servent principalement à alimenter des raffineries situées dans le Midwest américain ou sur la côte américaine du golfe du Mexique.

La capacité physique d’un pipeline dépend de nombreux éléments, tels que le produit transporté, le sens d’écoulement, la température ambiante, la capacité de compression du pipeline, les travaux d’entretien et les restrictions de pression. La capacité opérationnelle à chacun des points principaux peut également dépendre des contrats de transport, ainsi que de l’offre et de la demande visant le réseau. Il est par conséquent possible que la capacité physique réelle du pipeline soit supérieure à la capacité opérationnelle supposée qui est indiquée aux présentes.

Les données ouvertes peuvent être utilisées, modifiées et partagées sans contrainte par quiconque, à n’importe quelle fin. Les données ayant servi à créer ces graphiques se trouvent ici.

Faits marquants

Mise à jour : août 2016

En septembre 2008, TransCanada a présenté au département d’État américain une demande de permis présidentiel pour le projet Keystone XL et, en novembre 2015, a essuyé un refus. Depuis, TransCanada conteste la décision et a déclaré qu’elle et ses expéditeurs demeuraient résolus à aller de l’avant avec le projet.

Documents de réglementation

Mise à jour : août 2016

Droits

Mise à jour : août 2016

La figure 1 indique les droits repères de Keystone (droits engagés sur 10 ans pour le transport de pétrole léger de Hardisty, en Alberta, à la frontière canado-américaine, à destination finale de Cushing, en Oklahoma) et le déflateur du PIB (normalisé) pour 2011-2015. Les droits repères ont augmenté de façon constante de 2011 à 2015. En 2012, il a connu une hausse de 4 % du fait d’un rajustement en fonction des coûts définitifs du projet. Les droits ont augmenté de 6 % en 2013, et de 4 % en 2014, deux hausses dues à une augmentation des frais d’exploitation, d’entretien et d’administration.

Figure 1 : Droits repères de Keystone

Figure 1 : Droits repères de Keystone

Source : Office national de l'énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique présente le droit repère de Keystone (ligne pleine rouge) et le déflateur du PIB (tireté noir). Il montre que le droit a augmenté légèrement, passant d’environ 12,00 $/m³ en 2010 à environ 13,50 $/m³ en 2015.

Données financières

Mise à jour : août 2016

TransCanada Keystone Pipeline GP Ltd. est détenue et exploitée par TransCanada Corporation. Ces dernières années, les débits ont augmenté, de même que les produits et les rendements. Les activités de Keystone contribuent à hauteur de 20 % environ au bénéfice de TransCanada Corporation. Les ratios financiers de TransCanada Corporation demeurent stables, et les cotes de solvabilité de TransCanada Pipelines Ltd. sont de qualité placement. En 2015, une charge de dépréciation de 194 millions de dollars a été comptabilisée à la suite du rejet de la demande de permis présidentiel pour le pipeline Keystone XL.

Tableau 1 : TransCanada Corporation – Données annuelles
TransCanada Corporation 2010 2011 2012 2013 2014 2015
ProduitsNote de tableau a (en millions) – Pipeline Keystone 47,5 $ 310,2 $ 369,9 $ 399,1 $ 431,8 $ 465,8 $
Valeur nette des installationsNote de tableau a (en millions) – Pipeline Keystone 1 805,5 $ 2 105,8 $ 2 096,8 $ 2 060,1 $ 2 035,1 $ 2 089,7 $
Rendement sur la valeur nette des installationsNote de tableau a – Pipeline Keystone 2,12 % 7,78 % 9,78 % 10,39 % 10,94 % 11,61 %
Ratio de couverture des intérêts et des charges fixesNote de tableau b 2,01 2,39 2,18 2,39 2,59 2,7
Ratio flux de trésorerie/dette totale et quasi-detteNote de tableau b 15,6 % 16,4 % 15,1 % 15,5 % 15,4 % 14,7 %
Cote de solvabilité attribuée par DBRSNote de tableau c A A A A A A
Cote de solvabilité attribuée par S&PNote de tableau c A- A- A- A- A- A-
Cote de solvabilité attribuée par Moody’sNote de tableau c A3 A3 A3 A3 A3 A3

 

Date de modification :