Profils des sociétés pipelinières : Pipeline Alliance

Source : Alliance Pipeline Limited Partnership, Office

Version textuelle du graphique

L’exploitation du gazoduc Alliance a commencé en 2000. Ce gazoduc se distingue de tous les principaux gazoducs au Canada en ce que les liquides de gaz naturel ne sont pas extraits du flux de gaz. Cinquante-deux points de réception, principalement situés dans la partie septentrionale du réseau, dans le Nord-Est de la Colombie-Britannique et le Nord-Ouest de l’Alberta, alimentent le réseau. Le gazoduc Alliance transporte du gaz riche en liquides jusqu’au carrefour commercial de Chicago, où on en extrait les liquides de gaz naturel dans les installations d’Aux Sable, situées à proximité.

En 2016, la capacité au point zone 2 s’est établie en moyenne à 17,87 millions de mètres cubes par jour (0,63 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 12,35 millions de mètres cubes par jour (0,44 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne du point zone 2 a représenté 70 % en 2016.

Les débits mesurés au point zone 2 sont intra-Canada. Le tronçon du pipeline Alliance qui se trouve dans la zone 2 comprend tous les points de réception en amont de la station de compression Blueberry Hill près de Gordondale, en Alberta.

En 2016, la capacité d’exportation au point frontière s’est établie en moyenne à 52,7 millions de mètres cubes par jour (1,86 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 43,12 millions de mètres cubes par jour (1,52 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne au point frontière a représenté 82 % en 2016.

Les débits mesurés au point frontière concernent des exportations. Le pipeline Alliance est raccordé au pipeline Alliance USA à la frontière canado-américaine près d’Elmore, en Saskatchewan.

La capacité physique d’un pipeline dépend de nombreux éléments, tels que le produit transporté, le sens d’écoulement, la température ambiante, la capacité de compression du pipeline, les travaux d’entretien et les restrictions de pression. La capacité opérationnelle à chacun des points principaux peut également dépendre des contrats de transport, ainsi que de l’offre et de la demande visant le réseau. Il est par conséquent possible que la capacité physique réelle du pipeline soit supérieure à la capacité opérationnelle supposée qui est indiquée aux présentes.

Les données ouvertes peuvent être utilisées, modifiées et partagées sans contrainte par quiconque, à n’importe quelle fin. Les données ayant servi à créer ces graphiques se trouvent ici.

Faits marquants

Mise à jour : août 2016

Alliance est entré en service en 2000 en s’appuyant sur des contrats de service garanti de 15 ans. Durant la période de renouvellement qui a débuté en 2010, peu d’expéditeurs ont choisi de reconduire leur contrat; la capacité souscrite représentait à peine 8 % de la capacité ayant auparavant fait l’objet de contrats. Alliance a donc mis au point une nouvelle offre de service, qui comprenait également de nouvelles méthodes de conception des droits, et l’a soumise à l’approbation de l’Office en 2014. Après l’audience, en avril 2015, près de 100 % de la capacité du pipeline faisant l’objet de contrats fondés sur la méthode de conception des droits proposée. L’Office a approuvé les droits de service garanti et les nouveaux services proposés tout en laissant une certaine liberté à Alliance dans l’établissement des prix plancher de soumission pour le service garanti saisonnier et le service interruptible, et lui a donné instruction de transférer tout résultat en trésorerie excédentaire dans un compte de réserve. Avant de procéder à la distribution de ces sommes, Alliance doit soumettre une étude d’amortissement à l’approbation de l’Office.

Documents de réglementation

Mise à jour : août 2016

Droits

Mise à jour : août 2016

La figure 1 indique les droits repères d’Alliance ainsi que le déflateur du PIB (normalisé) de 2010 à 2015, période durant laquelle les droits repères sont demeurés à peu près stables. Le tarif comprenait un service de dépassement autorisé grâce auquel les expéditeurs pouvaient transporter une quantité supplémentaire de gaz à très faible coût lorsqu’une certaine capacité était inutilisée.

Figure 1 : Droits repères d’Alliance

Figure 1 : Droits repères d’Alliance

Sources : Documents concernant les droits présentés à l’Office national de l’énergie, calculs de l’Office national de l’énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique présente le droit repère d’Alliance (ligne pleine rouge) et le déflateur du PIB (tireté noir). Le droit repère a varié au même rythme que le déflateur du PIB de 2010 à 2015.

Sous le nouveau régime de droits, les droits du service garanti ont diminué d’environ 35 % le 1er  décembre 2015. Cependant, les expéditeurs doivent payer pour le service interruptible s’ils souhaitent transporter une quantité supplémentaire de gaz. Les droitsNote de bas de page 1 de service sur tout le couloir de la zone 1Note de bas de page 2 sont passés de 34,48 $/10³m³ (0,84 $/GJ) à 23,61 $/10³m³ (0,58 $/GJ).

Données financières

Mise à jour : août 2016

Alliance Pipeline Limited Partnership (APL) affiche un taux de rendement du capital-actions de 11,26 % chaque année depuis le début de son exploitation. Le rendement du capital-actions est fondé sur un taux de base approuvé de 12,0 % et un ajustement pour le dépassement des coûts durant la construction. APL a commencé à offrir ses nouveaux services en décembre 2015 et indiquera le rendement du capital-actions réalisé dans ses dépôts de conformité annuels auprès de l’Office. À cela s’ajoutent d’autres renseignements qu’APL devra présenter à l’Office tous les trimestres et que la société a d’ailleurs fournis pour le mois de décembre 2015. Auparavant, APL n’avait pas à soumettre des rapports de surveillance trimestriels à l’Office.

Les ratios financiers d’APL se sont améliorés dans les dernières années, signe que la société est mieux à même de s’acquitter des intérêts sur sa dette. Cependant, DBRS a revu sa cote de solvabilité à la baisse en 2015 après la signature de nouveaux contrats avec les expéditeurs, en partie à cause de la solvabilité moindre de ces derniers et de la durée raccourcie des contrats.

Tableau 1 : Alliance Pipeline Limited Partnership
Alliance Pipeline Limited Partnership 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Ratio présumé du capital-actions 30 % 30 % 30 % 30 % 30 % 30 %Note de tableau a
Rendement du capital-actions 11,26 % 11,26 % 11,26 % 11,26 % 11,26 %
Ratio de couverture des intérêts et des charges fixesNote de tableau b 2,25 2,21 2,29 2,41 2,58 2,75
Ratio flux de trésorerie/dette totale et quasi-detteNote de tableau b 16,9 % 18,0 % 18,5 % 21,2 % 22,3 % 27,4 %
Cote de solvabilité attribuée par DBRS A (faible) A (faible) A (faible) A (faible) A (faible) BBB
Date de modification :