Profils des sociétés pipelinières : Gazoduc Trans Québec & Maritimes

Sources : Gazoduc Trans Québec & Maritimes Inc., Office

Version textuelle du graphique

S’étirant sur une longueur de 572 km depuis un point d’interconnexion avec le réseau principal de TransCanada, près de Saint-Lazare, au Québec, le réseau de Gazoduc Trans Québec & Maritimes Inc. (TQM) rejoint un point situé près de Québec, plus précisément dans la municipalité de Lévis, sur la rive sud du Saint-Laurent. Le réseau de TQM relie également Terrebonne, au nord de Montréal, à un point situé à la frontière canado-américaine, près d’East Hereford, au Québec. Il comporte 31 points de livraison et deux stations de compression. À East Hereford, il rejoint le réseau de Portland Natural Gas Transmission System, qui approvisionne en gaz naturel le Nord-Est des États-Unis, plus particulièrement les États du Vermont, du New Hampshire, du Maine et du Massachusetts. En vertu d’ententes contractuelles, le réseau principal de TransCanada souscrit toute la capacité de TQM.

En 2016, la capacité à Saint-Lazare s’est établie en moyenne à 24,38 millions de mètres cubes par jour (0,86 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 14,26 millions de mètres cubes par jour (0,5 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Saint-Lazare a représenté 58,50 % en 2016.

Les débits mesurés à Saint-Lazare sont intra-Canada. Le gazoduc de TQM reçoit du gaz du réseau principal de TransCanada à un point de raccordement près de Saint-Lazare, au Québec.

En 2016, la capacité d’exportation à East Hereford s’est établie en moyenne à 5,6 millions de mètres cubes par jour (0,2 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 5,35 millions de mètres cubes par jour (0,19 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne d’East Hereford a représenté 95,51 % en 2016.

Les débits mesurés à East Hereford concernent des exportations. Le gazoduc de TQM se raccorde au réseau de Portland Natural Gas Transmission System à la frontière canado-américaine près d’East Hereford, au Québec.

La capacité physique d’un pipeline dépend de nombreux éléments, tels que le produit transporté, le sens d’écoulement, la température ambiante, la capacité de compression du pipeline, les travaux d’entretien et les restrictions de pression. La capacité opérationnelle à chacun des points principaux peut également dépendre des contrats de transport, ainsi que de l’offre et de la demande visant le réseau. Il est par conséquent possible que la capacité physique réelle du pipeline soit supérieure à la capacité opérationnelle supposée qui est indiquée aux présentes.

Les données ouvertes peuvent être utilisées, modifiées et partagées sans contrainte par quiconque, à n’importe quelle fin. Les données ayant servi à créer ces graphiques se trouvent ici.

Faits marquants

Mise à jour : août 2016

Aucun événement marquant n’est récemment survenu.

Documents de réglementation

Mise à jour : août 2016

Droits

Mise à jour : août 2016

Le réseau de TQM a fait l’objet de règlements sur les droits de 2010 à 2016. Toute la capacité du réseau est visée par des contrats de service garanti avec TransCanada, laquelle s’acquitte des frais liés à la demande, peu importe le débit.

La figure 1 indique les droits repères du réseauNote de bas de page 1, soit les frais mensuels liés à la demande T1, ainsi que le déflateur du PIB (normalisé) de 2010 à 2015. Les droits ont légèrement diminué de 2010 à 2012 en raison du règlement. Le débit prévu a augmenté de 2012 à 2014, réduisant ainsi les droits de ces années.

Figure 1 : Droits repères du réseau de TQM

Figure 1 : Droits repères du réseau de TQM

Sources : Documents concernant les droits présentés à l’Office national de l’énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique présente le droit repère de TQM (ligne pleine rouge) et le déflateur du PIB (tireté noir). Le droit repère est passé de 6,9 M$/mois en 2010 à un creux de 6,4 M$/mois en 2014, puis a augmenté à 7,4 M$/mois en 2015.

Données financières

Mise à jour : août 2016

L’entente de règlement de 2014 à 2016 a établi le rendement de la base tarifaire, mais la structure du capital et le taux de rendement du capital-actions n’y étaient pas précisés. À titre indicatif, TQM calcule le taux de rendement de la base tarifaire selon le coût moyen pondéré du capital après impôts, méthode approuvée par l’Office dans sa plus récente décision sur le coût du capital de TQM (RH-1-2008). Comme cette méthode tient compte à la fois du rendement des capitaux d’emprunt et du rendement du capital-actions, son résultat est généralement inférieur au rendement du capital-actions. Dans les dernières années, il s’élevait en moyenne à environ 6 %.

Les produits de TQM sont demeurés stables, alors que ses coûts et sa base tarifaire diminuent. En raison de la diminution de la dette dans la structure du capital, le ratio de couverture s’est amélioré en 2014 et en 2015. La cote de solvabilité attribuée par DBRS est toujours de catégorie investissement.

Tableau 1 : Trans Québec & Maritimes Pipeline Inc.
Trans Québec & Maritimes Pipeline Inc. 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Produits (en millions) 82.0 $ 82.3 $ 82.2 $ 78.6 $ 80.8 $ 83.5 $
Coûts fixes (en millions) 69.6 $ 69.0 $ 68.8 $ 63.6 $ 60.0 $ 58.8 $
Base tarifaire (en millions) 412.9 $ 393.8 $ 373.3 $ 362.3 $ 352.7 $ 343.0 $
Coût moyen pondéré du capital après impôt 6.4 % 6.47 % 6.76 % 5.66 % 6.12 % 5.99 %
Ratio de couverture des intérêts et des charges fixesNote de tableau a 3.20 4.54 4.31 3.75 3.98 4.24
Ratio flux de trésorerie/dette totale et quasi-detteNote de tableau a 16.4 % 19.8 % 18.8 % 16.7 % 17.7 % 17.7 %
Cote de solvabilité attribuée par DBRS A (faible) A (faible) A (faible) A (faible) A (faible) A (faible)
Date de modification :