Profils des sociétés pipelinières : Réseau principal de TransCanada

Source : TransCanada PipeLines Limited, Office

Version textuelle du graphique

Le réseau principal de TransCanada a été construit au milieu des années 1950 pour transporter le gaz naturel produit dans le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien vers les marchés de l’Est du Canada et le Nord-Est des États-Unis. D’une longueur de 14100 km, ce réseau s’étend de la limite territoriale de l’Alberta jusqu’au Québec, en passant par la Saskatchewan, le Manitoba et l’Ontario. Traditionnellement, le réseau principal de TransCanada servait à transporter le gaz produit dans l’Ouest canadien. Depuis le milieu des années 2000, certains tronçons ont été inversés, en faisant un réseau d’importation plutôt que d’exportation. Il a alors commencé à s’approvisionner auprès des producteurs de gaz dans le bassin appalachien.

En 2016, la capacité d’exportation à Emerson I s’est établie en moyenne à 20,10 millions de mètres cubes par jour (0,71 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 9,06 millions de mètres cubes par jour (0,32 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne d’Emerson I a représenté 45,08 % en 2016.

Les débits mesurés à Emerson I concernent des exportations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde au réseau de Viking Gas Transmission Pipeline à la frontière canado-américaine près d’Emerson, au Manitoba.

En 2016, la capacité d’exportation à Emerson II s’est établie en moyenne à 83,38 millions de mètres cubes par jour (2,94 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 10,87 millions de mètres cubes par jour (0,38 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne d’Emerson II pour l’exportation a représenté 13,03 % en 2016. En 2016, la capacité d’importation à Emerson II s’est établie en moyenne à 20,18 millions de mètres cubes par jour (0,71 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 0,71 million de mètres cubes par jour (0,03 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne d’Emerson II pour l’importation a représenté 3,53 % en 2016.

Les débits mesurés à Emerson II concernent des importations et des exportations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde au pipeline de Great Lakes Gas Transmission à la frontière canado-américaine près d’Emerson, au Manitoba.

En 2016, la capacité d’exportation à St Clair s’est établie en moyenne à 32,2 millions de mètres cubes par jour (1,14 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 2,9 millions de mètres cubes par jour (0,1 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de St Clair pour l’exportation a représenté 9,02 % en 2016. En 2016, la capacité d’exportation à St Clair s’est établie en moyenne à 61 millions de mètres cubes par jour (2,15 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 0,46 million de mètres cubes par jour (0,02 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de St Clair pour l’exportation a représenté 0,76 % en 2016.

Les débits mesurés à St Clair concernent des importations et des exportations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde pipeline de Great Lakes Gas Transmission à la frontière canado-américaine près de Sarnia, en Ontario.

En 2016, la capacité d’exportation à Chippawa s’est établie en moyenne à 19,76 millions de mètres cubes par jour (0,7 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 0 million de mètres cubes par jour (0 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Chippawa pour l’exportation a représenté 0,02 % en 2016. Chippawa est devenu un point d’importation en 2015. En 2016, la capacité d’importation à Chippawa s’est établie en moyenne à 4,81 millions de mètres cubes par jour (0,17 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 4,26 millions de mètres cubes par jour (0,15 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Chippawa a représenté 88,46 % en 2016.

Les débits mesurés à Chippawa concernent des importations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde au pipeline Empire à la frontière canado-américaine près de Niagara Falls, en Ontario. Avant 2015, Chippawa était un point d’exportation.

En 2016, la capacité d’exportation à Niagara s’est établie en moyenne à 27,38 millions de mètres cubes par jour (0,97 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 0 million de mètres cubes par jour (0 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Niagara a représenté 0,02 % en 2016. Niagara est devenu un point d’importation en 2012. En 2016, la capacité d’importation à Niagara s’est établie en moyenne à 16,65 millions de mètres cubes par jour (0,59 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 17 millions de mètres cubes par jour (0,6 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Niagara pour l’importation a représenté 102,11 % en 2016.

Les débits mesurés à Niagara concernent des importations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde aux réseaux de Tennessee Gas Pipeline et de National Fuel Gas à la frontière canado-américaine près de Niagara Falls, en Ontario. Avant 2012, Niagara était un point d’exportation.

En 2016, la capacité d’exportation à Iroquois s’est établie en moyenne à 39,01 millions de mètres cubes par jour (1,38 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 13,87 millions de mètres cubes par jour (0,49 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne d’Iroquois a représenté 35,56 % en 2016.

Les débits mesurés à Iroquois concernent des exportations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde au réseau d’Iroquois Gas Transmission System à la frontière canado-américaine près d’Iroquois, en Ontario.

En 2016, la capacité d’exportation au point Nord-Est des États-Unis (autre) s’est établie en moyenne à 8,66 millions de mètres cubes par jour (0,31 milliard de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 1,53 million de mètres cubes par jour (0,05 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne du point Nord-Est des États-Unis (autre) a représenté 17,67 % en 2016.

Les débits mesurés au point Nord-Est des États-Unis (autre) concernent des exportations. Le réseau principal de TransCanada se raccorde à trois pipelines américains de plus petite taille dans l’Est de l’Ontario (Cornwall, Napierville et Phillipsburg). Les débits au point Nord-Est des États-Unis (autre) concernent ces trois points d’exportation.

En 2016, la capacité à Prairies s’est établie en moyenne à 180,7 millions de mètres cubes par jour (6,38 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 79,39 millions de mètres cubes par jour (2,8 milliards de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Prairies a représenté 43,94 % en 2016.

Les débits mesurés à Prairies sont intra-Canada. Le réseau de NOVA Gas Transmission (NGTL) livre du gaz au réseau principal de TransCanada à un point près d’Empress, en Alberta.

En 2016, la capacité de la canalisation du Nord de l’Ontario s’est établie en moyenne à 97,08 millions de mètres cubes par jour (3,43 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 52,32 millions de mètres cubes par jour (1,85 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de la canalisation du Nord de l’Ontario a représenté 53,89 % en 2016.

Les débits du tronçon du Nord de l’Ontario sont intra-Canada. La canalisation du Nord de l’Ontario (CNO) va de la station de compression 41 et s’étend jusqu’à la station de compression 116, près de North Bay, en Ontario.

En 2016, la capacité à Triangle de l’Est – Points de réception de la CNO s’est établie en moyenne à 93,94 millions de mètres cubes par jour (3,32 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 46,95 millions de mètres cubes par jour (1,66 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Triangle de l’Est – Points de réception de la CNO a représenté 49,98 % en 2016.

Les débits mesurés à Triangle de l’Est – Points de réception de la CNO sont intra-Canada. Triangle de l’Est – Points de réception de la CNO regroupe des points de réception de la CNO. Les débits aux points de réception sont mesurés à la station 116 à North Bay, en Ontario.

En 2016, la capacité à Triangle de l’Est – Points de réception Parkway s’est établie en moyenne à 65,56 millions de mètres cubes par jour (2,32 milliards de pieds cubes par jour); le débit, en moyenne à 13,74 millions de mètres cubes par jour (0,49 milliard de pieds cubes par jour). L’utilisation moyenne de Triangle de l’Est – Points de réception Parkway a représenté 20,95 % en 2016.

Les débits mesurés à Triangle de l’Est – Points de réception Parkway sont intra-Canada. Triangle de l’Est – Points de réception Parkway regroupe des réceptions de Parkway East, de Parkway West et de King’s North, tous situés dans la région du Grand Toronto.

La capacité physique d’un pipeline dépend de nombreux éléments, tels que le produit transporté, le sens d’écoulement, la température ambiante, la capacité de compression du pipeline, les travaux d’entretien et les restrictions de pression. La capacité opérationnelle à chacun des points principaux peut également dépendre des contrats de transport, ainsi que de l’offre et de la demande visant le réseau. Il est par conséquent possible que la capacité physique réelle du pipeline soit supérieure à la capacité opérationnelle supposée qui est indiquée aux présentes.

Les données ouvertes peuvent être utilisées, modifiées et partagées sans contrainte par quiconque, à n’importe quelle fin. Les données ayant servi à créer ces graphiques se trouvent ici.

Faits marquants

Mise à jour : août 2016

TransCanada PipeLines Limited (TransCanada ou TCPL) ajoute des installations dans le triangle de l’Est pour en accroître les limites, augmenter les livraisons de gaz produit aux États-Unis en Ontario et répondre à la demande grandissante.

TransCanada a également soumis deux autres projets à l’Office : Énergie Est, visant la conversion de 3 000 km de gazoducs en pipelines de pétrole brut et la construction de 1 520 km de nouvelles canalisations, et le réseau principal Est, prévoyant l’agrandissement de certains tronçons du réseau en Ontario pour que TransCanada puisse continuer d’approvisionner les expéditeurs de gaz si le projet Énergie Est va de l’avant.

Documents de réglementation

Mise à jour : août 2016

Droits

Mise à jour : août 2016

De 2007 à 2011, le réseau principal de TransCanada était exploité selon un règlement négocié établi en fonction de droits fondés sur le coût du service. Cependant, TransCanada et ses expéditeurs ont dû trouver une solution à l’augmentation des droits entraînée par la diminution du débit; TransCanada a donc déposé une demande visant les droits contestés (RH-003-2011), qui a mené à l’adoption de droits fixes pluriannuels beaucoup moins élevés. Depuis, l’Office a tenu plusieurs instances pour régler les problèmes découlant de la transition au nouveau régime.

À la fin de 2013, TransCanada et trois sociétés de distribution locales de l’est ont présenté une autre demande à l’Office en vue de l’adoption d’un régime de droits incitant TransCanada à construire de nouvelles installations dans le triangle de l’Est. Approuvée en décembre 2014, cette demande a entre autres entraîné une légère augmentation des droits, de nouveau fondés sur le coût du service. Cette méthode de conception des droits devrait rester en place jusqu’en 2020; une période de révision est prévue avant 2018.

Pendant plusieurs années, les contrats sur le réseau principal suivaient deux tendances. D’abord, les contrats de service longue distance (d’Empress jusqu’à la CNO, en passant par le tronçon des Prairies) diminuaient, alors que les contrats courte distance gagnaient en popularité dans le triangle de l’Est. Ensuite, dans les tronçons désormais moins utilisés des Prairies et de la CNO, les expéditeurs délaissaient les contrats de service garanti d’un an en faveur de contrats de service interruptible ou de service garanti à court terme. La mise en œuvre de la décision RH-003 2011 au milieu de 2013 a cependant inversé cette tendance en entraînant une augmentation considérable des contrats de service garanti.

La figure 1 indique les droits repères du réseau principal de TransCanada pour le transport d’Empress jusqu’à la zone de livraison du sud-ouest d’Union ainsi que le déflateur du PIB (normalisé) de 2010 à 2015. Les droits ont augmenté en 2011 et en 2012 en raison d’une diminution du débit et des contrats de service garanti longue distance. Les droits de 2012, de 2,24 $/GJ, sont restés en vigueur pendant le premier semestre de 2013 alors que l’instance RH-003-2011 était en cours, puis sont passés à 1,65 $/GJ. Ces droits réduits sont restés en vigueur en 2014, jusqu’à ce qu’une augmentation soit approuvée en 2015 pour couvrir les coûts des nouvelles installations proposées.

Figure 1 : Droits repères du réseau principal de TransCanada

Figure 1 : Droits repères du réseau principal de TransCanada

Source : Office national de l'énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique présente le droit repère de TransCanada (ligne pleine rouge) et le déflateur du PIB (tireté noir). Le droit repère est passé de 1,64 $/GJ en 2010 à un sommet de 2,24 $/GJ en 2012, puis a diminué en 2013 et en 2014 avant d’augmenter à nouveau pour atteindre 1,92 $/GJ en 2015.

Données financières

Mise à jour : août 2016

TCPL est une filiale en propriété exclusive de TransCanada Corporation. En plus du réseau principal canadien, TCPL détient d’autres sociétés, dont NGTL et Keystone. Les produits du réseau principal ont connu une hausse en 2014 et en 2015 grâce à l’augmentation des contrats et à la possibilité d’établir des droits plus élevés pour les services non souscrits. Les ratios financiers de TransCanada Corporation demeurent stables, et les cotes de solvabilité de TransCanada sont de catégorie investissement.

Tableau 1 : TransCanada
TransCanada 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Produits (en millions)Note de tableau a – Réseau principal 1 818,3 $ 1 855,8 $ 1 558,6 $ 1 519,1 $ 1 645,4 $ 2 396,9 $
Bénéfice net (en millions)Note de tableau a – Réseau principal 262,9 $ 246,7 $ 265,7 $ 273,4 $ 293,2 $ 200,7 $
Base tarifaire (en millions)Note de tableau a – Réseau principal 6 446,9 $ 6 165,3 $ 5 775,9 $ 5 751,9 $ 5 611,7 $ 4 617,2 $
Ratio présumé du capital-actionsNote de tableau a– Réseau principal 40 % 40 % 40 % 40 % 40 % 40 %
Rendement du capital-actionsNote de tableau a – Réseau principal 10,2 % 10 % 11,5 % 11,88 % 13,06 % 10,86 %
Ratio de couverture des intérêts et des charges fixesNote de tableau b 2,01 2,39 2,18 2,39 2,59 2,7
Ratio flux de trésorerie/dette totale et quasi-detteNote de tableau b 15,6 % 16,4 % 15,1 % 15,5 % 15,4 % 14,7 %
Cote de solvabilité attribuée par DBRSNote de tableau c A A A A (faible) A (faible) A (faible)
Cote de solvabilité attribuée par S&PNote de tableau c A- A- A- A- A- A-
Cote de solvabilité attribuée par Moody’sNote de tableau c A3 A3 A3 A3 A3 A3
Date de modification :