ARCHIVÉ - Prix de l’essence - Info-Énergie

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

ISSN 1925-2714

Prix de l’essence - Info-Énergie [PDF 915 ko]

Info-Énergie

Mars 2010

Prix de l’essence

Personne faisant le plein d’essence

La hausse du prix de l’essence est souvent inquiétante parce que les Canadiens comptent énormément sur l’essence comme carburant de transport. Le présent bulletin d’information vise à clarifier comment les prix de l’essence sont fixés au Canada et ce qui fait monter et descendre les prix.

Prix du pétrole brut

Le prix du pétrole brut au Canada est influencé par l’offre et la demande mondiales, les niveaux des stocks aux États-Unis et la situation géopolitique. Il s’agit du coût le plus élevé dans la prestation d’essence aux automobilistes. Le prix du pétrole brut change tous les jours. Un changement d’environ 1 $ CAN le baril dans le prix du pétrole brut fait varier le coût de l’essence d’à peu près 0,63 cents le litre. Si ce changement est absorbé entièrement par les consommateurs, le prix varierait de 0,66 cents le litre, dont environ 0,03 cents proviennent de la TPS (p. ex., supposons que l’essence coûte 95,0 cents le litre et que le prix du brut passe de 70 $ à 71 $ le baril, le coût de l’essence augmenterait à 95,7 cents le litre).

Marge du raffinage

La marge du raffinage et la marge bénéficiaire du distributeur comprennent le coût de toutes les activités - du raffinage du pétrole brut à la production d’essence jusqu’au transport et à la distribution du carburant.

2009 - Ce que comprend le prix de l’essence

Marge bénéficiaire du distributeur

La marge bénéficiaire du distributeur inclut tous les coûts de marketing, dont la publicité et le salaire du personnel dans les stations-services.

Que sait-on à propos de l’essence?

  • Elle est produite à partir de pétrole brut, qui fait l’objet des plus importants volumes d’échanges internationaux.
  • Les raffineries achètent du pétrole brut et le transforment en essence, carburant diesel et autres produits.
  • L’essence est distribuée aux stations-services par pipeline et camion de transport.

Taxes

Les taxes représentent le deuxième coût le plus élevé dans le prix de l’essence.

Autres facteurs influant sur le prix

Facteurs mondiaux

Le prix de l’essence au Canada est fortement lié aux États-Unis, notre marché le plus proche et le plus gros consommateur de produits pétroliers au monde. L’essence, tout comme le pétrole brut, est un produit de base dont les activités s’exercent librement dans le marché mondial. Autrement dit, l’essence est attirée vers les marchés qui paient le plus cher. Le prix de l’essence est relativement bas au Canada comparativement à d’autres pays dans le monde. La différence de prix est attribuable en grande partie aux taxes.

Prix à la pompe à l’échelle internationale - Juin 2008

Source : Agence internationale de l’énergie

Taxes sur l’essence lorsque le prix à la pompe est 1 $ le litre (cents/litre)

Source : Ressources naturelles Canada, Les taxes sur l’essence. De quelle façon l’essence est-elle taxée?

Influences régionales

Il existe trois principaux centres de raffinage au Canada : Edmonton (Alberta), Sarnia (Ontario) ainsi que Montréal et Québec (Québec). Il y a aussi une raffinerie à Terre-Neuve-et-Labrador, une au Nouveau-Brunswick, une en Nouvelle-Écosse, deux en Colombie-Britannique et une en Saskatchewan.

Plusieurs facteurs influent sur les prix de l’essence à l’échelle régionale (voir ci-dessous).

Concurrence dans les prix de détail

Le nombre de stations varie d’une province à l’autre et a un effet sur la quantité d’essence vendue et sur le prix de détail. Les stations achalandées qui sont entourées de plusieurs autres stations peuvent baisser leurs prix pour attirer la clientèle.

Demande saisonnière

Au printemps, les raffineurs ajoutent à leurs stocks d’essence en vue de la saison de conduite estivale qui débute la fin de semaine du Memorial Day aux États-Unis. Au Canada, la longue fin de semaine de la fête de Victoria en mai marque le début de la saison de conduite. Durant l’été, les prix de l’essence sont généralement plus élevés en raison de la demande accrue attribuable aux voyages de vacances. Un examen des prix de l’essence a montré que les prix n’augmentent pas en vue d’une longue fin de semaine, mais plutôt en réponse à ce que les consommateurs veulent acheter et en fonction de l’essence disponible aux stations-services[1].

Taxes

Price at the Gas PumpLes taxes expliquent en grande partie la différence de prix entre les provinces. Le gouvernement fédéral applique une taxe d’accise ou taxe de vente de 10 cents le litre sur l’essence en plus de la TPS de 5 % (sauf en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et- Labrador où elle est remplacée par la taxe de vente harmonisée, ou TVH, de 13 %). Les provinces aussi appliquent des taxes dont le taux varie de l’une à l’autre. Dès le 1er juillet 2010, la Colombie- Britannique et l’Ontario adopteront respectivement une TVH de 12 % et 13 %. Au Québec, il y a une taxe supplémentaire de 7,5 %. Les résidents de Vancouver, Victoria et Montréal paient une taxe sur l’essence.

Réglementation gouvernementale

Le prix de l’essence n’est pas contrôlé ou réglementé par le gouvernement fédéral; il est de ressort provincial. Cinq provinces ont une réglementation à cet égard : le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, Québec, Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse.

Villes canadiennes choisies - Prix de l’essence - Moyenne quinquennale 2005-2009 (cents/litre)

Rôle du gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral reçoit beaucoup de plaintes concernant les prix de l’essence. Depuis 1990, le Bureau de la concurrence du Canada a mené six enquêtes importantes à la suite à d’allégations de collusion dans l’industrie de l’essence. Certains détaillants ont dû payer une amende, mais il a été déterminé que les hausses de prix périodiques résultent des forces du marché, telles que l’offre et la demande et la montée des prix du pétrole brut[2].

Le saviez-vous?

  • Il y a 18 raffineries au Canada.
  • C’est en 1984 qu’a été construite la dernière raffinerie au Canada.
  • Trente raffineries ont été fermées depuis 1970.
  • En janvier 2010, Shell a annoncé qu’elle fermerait sa raffinerie à Montréal.
  • La réduction de la TPS à 5 % a fait épargner aux consommateurs canadiens plus de 500 millions de dollars par année sur l’essence.

Prix moyen[*] de l’essence au Canada (cents/ litre

2009 - 94,5
2008 - 114,1
2007 - 101,8
2006 - 97,7
2005 - 92,3
Source : MJ Ervin
*Moyenne pondérée en fonction du volume

Consommation d’essence par habitant au Canada
(litres/ personne)

2009 - 1 249,7

Baisse de 1 % depuis 2005

Automobiles et camionnettes représentent 12 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada.

Notes de fin de document

[1] Ressources naturelles Canada, Ce qui cause la fluctuation des prix de l’essence. Pourquoi l’essence est-elle aussi chère?

[2] Bureau de la concurrence Canada, Le Bureau de la concurrence termine son examen des plaintes relatives aux prix élevés de l’essence.

Date de modification :