Panorama de l’électricité renouvelable au Canada 2017 – Analyse des marchés de l’énergie

Deux canots rouges à quai au lac Moraine.

Alberta

En 2016, les centrales au charbon comptaient pour 47,4 % de l’électricité produite en Alberta et celles alimentées au gaz naturel pour 40,3 %, alors que les ressources renouvelables représentaient 12,3 % de la production. À ce dernier chapitre, l’éolien occupe le haut du pavé, produisant 6,9 % de toute l’électricité de la province.

FIGURE 9 Production d’électricité en Alberta selon la source

Figure 9
Description

Ce graphique illustre la répartition des sources d’électricité en Alberta entre 2005 et 2016 : hydroélectricité (baisse, de 3,4 % à 2,8 %); biomasse (hausse, de 2,5 % à 2,7 %); éolien (hausse, de 1,1 % à 6,9 %); charbon (baisse, de 64,3 % à 47,4 %); gaz naturel (hausse, de 28,7 % à 40,3 %).

TABLEAU 3 Capacité de production et production d’électricité provenant de ressources renouvelables en Alberta

  Capacité en MW et % Production en GWh et %
  2005 2015 2016 2005 2015 2016
Pétrole et diesel 7 7 7 17 12 0
0,1 % <0,1 % <0,1 % <0,1 % <0,1 % 0,0 %
Gaz naturel 4 770 7 214 7 519 19 657 32 215 33 184
39,7 % 44,3 % 45,3 % 28,7 % 39,5 % 40,3 %
Charbon 5 840 6 287 6 287 43 986 41 378 39 000
48,6 % 38,6 % 37,9 % 64,3 % 50,7 % 47,4 %
Biomasse 271 428 428 1 725 2 149 2 201
2,3 % 2,6 % 2,6 % 2,5 % 2,6 % 2,7 %
Éolien 251 1 463 1 467 741 4 089 5 674
2,1 % 9,0 % 8,8 % 1,1 % 5,0 % 6,9 %
Hydroélectricité 869 894 894 2 316 1 709 2 282
7,2 % 5,5 % 5,4 % 3,4 % 2,1 % 2,8 %
Total pour les sources d’énergie renouvelable 1 391 2 785 2 789 4 782 7 947 10 156
11,6 % 17,1 % 16,8 % 7,0 % 9,7 % 12,3 %
Toutes les sources 12 008 16 293 16 602 68 442 81 552 82 341

Tendances de la production

Le charbon et le gaz naturel dominent la production de l’électricité en Alberta. Depuis 2005, le second déplace graduellement le premier et cette tendance devrait être maintenue alors que la province prévoit éliminer totalement le charbon d’ici 2030. À l’heure actuelle, celui-ci compte pour 47,4 % de toute l’électricité produite à l’échelle provinciale.

L’éolien domine toutes les autres sources d’énergies renouvelables en Alberta pour ce qui est de l’ajout de capacité. Depuis 2005, sa part comparativement à toute l’électricité produite dans la province est passée de 1,1 % à 6,9 %. À 5 674 GWh en 2016, la production éolienne provinciale ne le cède désormais qu’à celle du Québec et de l’Ontario. Pour la plupart, les parcs éoliens albertains se trouvent dans le sud de la province, région reconnue pour ses vents.

La production hydroélectrique et celle dérivée de la biomasse ont été stables. Individuellement, leur part a varié entre 2 % et 3 % ces dernières années.

Modifications à la capacité de production en 2016

En Alberta, la production tirée de centrales alimentées au gaz naturel a augmenté de 305 MW en 2016. Dans la plupart des cas il s’agissait d’installations de cogénération d’électricité et de vapeur destinées à l’exploitation des sables bitumineux. À 100 MW, Christina Lake constituait la plus grosse de ces installations. L’électricité qui y est produite est vendue sur le marché de gros albertain tandis que la vapeur sert à des activités de récupération in situ.

Le parc éolien Cowley Ridge avait été le premier à vocation commerciale au Canada et TransAlta en a cessé l’exploitation après 23 ans en 2016. Néanmoins, surtout en raison des agrandissements du parc Bull Creek, la province a augmenté sa capacité éolienne.

Complément d’information

Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie 2016 procure des renseignements supplémentaires à ce sujet pour l’Alberta.

Factures résidentielles et intensité des GES pour la production d’électricité

Calgary, la ville la plus peuplée de l’Alberta, présente une facture résidentielle d’électricité relativement faible à 104 $ pour 1 000 kWh alors que la moyenne mensuelle canadienne est de 129 $. Cette province présente la plus forte intensité des GES pour la production d’électricité au Canada avec 790 g par kWh, soit presque six fois la moyenne canadienne de 140 g par kWh.

FIGURE 10

FIGURE 10

Source et description

Source :
Hydro-Québec, Rapport d’inventaire national

Description :
Deux cadrans illustrent d’une part la facture résidentielle mensuelle pour 1 000 kWh et d’autre part l’intensité des GES pour la production d’électricité en g par kWh. Calgary, ville la plus peuplée de l’Alberta, présente une facture résidentielle d’électricité relativement faible à 104 $ pour 1 000 kWh alors que la moyenne mensuelle canadienne est de 129 $. Cette province présente la plus forte intensité des GES pour la production d’électricité au Canada avec 790 g par kWh, soit presque six fois la moyenne canadienne de 140 g par kWh.

 

 

Date de modification :