Panorama de l’électricité renouvelable au Canada 2017 – Analyse des marchés de l’énergie

Port de St John alors que le soleil se couche.

Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick a produit son électricité à partir de sources variées en 2016 et 29,9 % d’entre elles étaient renouvelables. Ce pourcentage est aussi celui du nucléaire, bon premier dans la province, suivi du charbon à 20,7 % et de l’hydroélectricité à 20,6 %.

FIGURE 19 Production d’électricité au Nouveau-Brunswick selon la source

Figure 19
Description

Ce graphique illustre la répartition des sources d’électricité au Nouveau-Brunswick entre 2005 et 2016 : hydroélectricité (fluctuation de 18,4 % en 2005 à 33,0 % en 2011 puis retour à 20,6 % en 2016); éolien (hausse, de nulle à 5,6 %); biomasse (stable autour de 4,0 %); nucléaire (nulle entre 2009 et 2011 puis hausse jusqu’à 29,9 % en 2016); charbon (fluctuation de 13,9 % en 2005 à une moyenne de 21,6 % entre 2009 et 2011 puis baisse jusqu’à 20,7 % en 2016); gaz naturel (hausse, de 9,4 % à 15,5 %); pétrole et diesel (baisse, de 34,7 % à 3,9 %).

TABLEAU 8 Capacité de production et production d’électricité provenant de ressources renouvelables au Nouveau-Brunswick

  Capacité en MW et % Production en GWh et %
  2005 2015 2016 2005 2015 2016
Pétrole et diesel 1 593 1 593 1 593 7 300 1 223 591
37,6 % 35,2 % 35,2 % 34,7 % 8,9 % 3,9 %
Gaz naturel 340 350 350 1 980 2 212 2 359
8,0 % 7,7 % 7,7 % 9,4 % 16,0 % 15,5 %
Charbon 541 490 490 2 922 2 373 3 148
12,8 % 10,8 % 10,8 % 13,9 % 17,2 % 20,7 %
Nucléaire 680 705 705 4 378 4 277 4 545
16,1 % 15,6 % 15,6 % 20,8 % 31,0 % 29,9 %
Biomasse 127 127 127 610 361 548
3,0 % 2,8 % 2,8 % 2,9 % 2,6 % 3,6 %
Éolien 0 294 294 0 737 856
0,0 % 6,5 % 6,5 % 0,0 % 5,3 % 5,6 %
Hydroélectricité 953 961 961 3 875 2 612 3 134
22,5 % 21,3 % 21,3 % 18,4 % 18,9 % 20,6 %
Total pour les sources d’énergie renouvelable 1 080 1 382 1 382 4 485 3 710 4 538
25,5 % 30,6 % 30,6 % 21,3 % 26,9 % 29,9 %
Toutes les sources 4 235 4 520 4 520 21 064 13 796 15 181

Tendances de la production

Le nucléaire, l’hydroélectricité, le charbon et le gaz naturel sont autant de sources d’électricité importantes au Nouveau-Brunswick. C’est le nucléaire qui arrive en tête à ce chapitre en 2016 avec 29,9 % de la production totale de la province. Point Lepreau est la seule centrale nucléaire au Canada qui ne se trouve pas en Ontario. Elle a été remise à neuf entre 2009 et 2011.

La production des centrales au charbon et de celles alimentées au gaz naturel est demeurée stable, se situant respectivement à 20,7 % et 15,5 % du total en 2016. À 3,9 %, la part du pétrole et du diesel a, elle, beaucoup reculé, alors qu’elle se situait à 34,7 % en 2005. Cela est attribuable aux politiques de la province qui ont aidé le Nouveau-Brunswick à atteindre 15 ans plus tôt que prévu les cibles visées pour les émissions de GES en 2030.

L’hydroélectricité, à 20,6 %, a été la principale source d’énergie renouvelable au Nouveau-Brunswick en 2016. Pour la plupart, les éoliennes de la province ont été érigées pendant la remise à neuf de la centrale de Point Lepreau et en 2016 elles comptaient pour 5,6 % de la production totale. La part de la biomasse s’est quant à elle établie en moyenne à 4,0 % entre 2005 et 2016.

Modifications à la capacité de production en 2016

Au Nouveau-Brunswick, la capacité est demeurée inchangée entre 2015 et 2016.

Complément d’information

Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie 2016 procure des renseignements supplémentaires à ce sujet pour le Nouveau-Brunswick.

Factures résidentielles et intensité des GES pour la production d’électricité

Moncton, plus grande ville du Nouveau-Brunswick, présente une facture résidentielle d’électricité, à 125 $ pour 1 000 kWh, comparable à la moyenne mensuelle canadienne de 129 $. À l’échelle de la province, l’intensité des GES pour la production d’électricité, à 280 g de GES par kWh, est le double de la moyenne canadienne, qui se situe à140 g.

FIGURE 20

FIGURE 20

Source et description

Source :
Hydro-Québec, Rapport d’inventaire national

Description :
Deux cadrans illustrent d’une part la facture résidentielle mensuelle pour 1 000 kWh et d’autre part l’intensité des GES pour la production d’électricité en g par kWh. Moncton, plus grande ville du Nouveau Brunswick, présente une facture résidentielle d’électricité, à 125 $ pour 1 000 kWh, comparable à la moyenne mensuelle canadienne de 129 $. À l’échelle de la province, l’intensité des GES pour la production d’électricité, à 280 g de GES par kWh, est le double de la moyenne canadienne, qui se situe à140 g.

 

 

Date de modification :