Panorama de l’électricité renouvelable au Canada 2017 – Analyse des marchés de l’énergie

Vue aérienne des chutes du Niagara sous un ciel ensoleillé.

Ontario

En 2016, l’Ontario a produit 33,4 % de son électricité à partir de sources renouvelables et 91,7 % de toute l’électricité produite l’était sans émissions. Le pétrole et le diesel comptaient pour 0,1 % de la production tandis que la part du gaz naturel, seule source d’importance de combustible fossile utilisée pour produire de l’électricité, était de 8,2 %.

FIGURE 15 Production d’électricité en Ontario selon la source

Figure 15
Description

Ce graphique illustre la répartition des sources d’électricité en Ontario entre 2005 et 2016 : hydroélectricité (moyenne de 23,1 %); éolien et énergie solaire (hausse, de nulle à respectivement 7,8 % et 2,3 %); biomasse (stable à 0,7 %); nucléaire (hausse, de 49,6 % à 58,3 %); charbon (baisse, de 18,7 % à nulle en 2014); gaz naturel (pointe de 16,1 % en 2011 et recul subséquent jusqu’à 8,2 %).

TABLEAU 6 Capacité de production et production d’électricité provenant de ressources renouvelables en Ontario

  Capacité en MW et % Production en GWh et %
  2005 2015 2016 2005 2015 2016
Pétrole et diesel 116 250 250 184 237 109
0,4 % 0,6 % 0,6 % 0,1 % 0,1 % 0,1 %
Gaz naturel 4 789 9 648 9 630 13 082 19 403 12 859
15,2 % 24,5 % 23,9 % 8,3 % 12,1 % 8,2 %
Charbon 6 437 0 0 29 431 0 0
20,4 % 0,0 % 0,0 % 18,7 % 0,0 % 0,0 %
Nucléaire 11 450 13 568 13 568 77 969 91 405 90 873
36,3 % 34,5 % 33,7 % 49,6 % 57,0 % 58,3 %
Énergie solaire 17 2 119 2 291 0 3 001 3 566
0,1 % 5,4 % 5,7 % 0,0 % 1,9 % 2,3 %
Biomasse 209 574 762 1 108 818 1 128
0,7 % 1,5 % 1,9 % 0,7 % 0,5 % 0,7 %
Éolien 15 4 374 4 841 26 10 200 12 123
<0,1 % 11,1 % 12,0 % <0,1 % 6,4 % 7,8 %
Hydroélectricité 8 505 8 768 8 872 35 480 35 359 35 288
27,0 % 22,3 % 22,1 % 22,6 % 22,0 % 22,6 %
Total pour les sources d’énergie renouvelable 8 745 15 835 16 767 36 614 49 378 52 105
27,7 % 40,3 % 41,7 % 23,3 % 30,8 % 33,4 %
Toutes les sources 31 538 39 302 40 215 157 280 160 422 155 946

Tendances de la production

L’Ontario a eu recours à 18 des 19 réacteurs nucléaires CANDU au Canada pour produire 58,3 % de son électricité (l’autre réacteur se trouvant au Nouveau-Brunswick). Le charbon, qui représentait la troisième source de production d’électricité en importance de la province en 2005, a été complètement éliminé en 2014, remplacé par davantage de nucléaire, d’éolien, d’énergie solaire et de centrales alimentées au gaz naturel.

L’hydroélectricité constituait la deuxième plus importante source de production en 2016 et représente, en moyenne, 23,1 % de toute l’électricité produite en Ontario depuis 2005. Les énergies renouvelables autres qu’hydroélectriques ont connu une forte croissance dans la cadre du programme de tarif de rachat garanti, incitatif mis en œuvre en 2006. La part globale de l’éolien, l’énergie solaire et la biomasse est passée de de 0,7 % en 2005 à 10,8 % en 2016. C’est l’Ontario qui a produit au pays la plus grande quantité d’électricité à partir des ressources éoliennes et solaires en 2016, soit 12 123 GWh dans le premier cas et 3 566 GWh dans le second.

Modifications à la capacité de production en 2016

L’Ontario a ajouté une capacité estimative de 932 MW en 2016, dans tous les cas à partir de ressources renouvelables, éoliennes pour la moitié, représentées en majeure partie par les parcs Armow et Grand Bend, comptant respectivement pour 180 MW et 100 MW.

Complément d’information

Panorama de l’électricité renouvelable au Canada – Analyse des marchés de l’énergie 2016 procure des renseignements supplémentaires à ce sujet pour l’Ontario.

Factures résidentielles et intensité des GES pour la production d’électricité

Toronto, plus grande ville de l’Ontario, présente une facture résidentielle d’électricité relativement élevée à 178 $ pour 1 000 kWh alors que la moyenne mensuelle canadienne est de 129 $. À l’échelle de la province, l’intensité des GES pour la production d’électricité, à 40 g de GES par kWh, est relativement faible en comparaison de la moyenne canadienne, qui atteint 140 g.

FIGURE 16

FIGURE 16

Source et description

Source :
Hydro-Québec, Rapport d’inventaire national

Description :
Deux cadrans illustrent d’une part la facture résidentielle mensuelle pour 1 000 kWh et d’autre part l’intensité des GES pour la production d’électricité en g par kWh. Toronto, plus grande ville de l’Ontario, présente une facture résidentielle d’électricité relativement élevée à 178 $ pour 1 000 kWh alors que la moyenne mensuelle canadienne est de 129 $. À l’échelle de la province, l’intensité des GES pour la production d’électricité, à 40 g de GES par kWh, est relativement faible en comparaison de la moyenne canadienne, qui atteint 140 g.

 

 

Date de modification :