ARCHIVÉ – Aperçu des exportations et importations de gaz naturel en 2014

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Tableau 1 : Résumé de la balance commerciale

Tableau 1 : Résumé de la balance commerciale
  2010 2011 2012 2013 2014
Volumes (Gm³)Note a
Exportations 91,9 90,4 86,8 80,9 76,3
Importations (pipelines + GNL) 22,8 31,5 31,2 26,6 21,9
Exportations nettesNote b 69,0 58,9 55,6 54,3 54,4
Volumes (Gpi³/j)Note c
Exportations 8,9 8,7 8,4 7,8 7,4
Importations (pipelines + GNL) 2,2 3,0 3,0 2,6 2,1
Exportations nettes 6,7 5,7 5,4 5,3 5,3
PrixNote d (G/$)Note e
Exportations 4,29 3,81 2,63 3,60 5,33
Importations (pipelines + GNL) 4,56 4,03 2,89 3,95 6,41
ValeurNote d (G/$)
Exportations 15,1 13,1 8,7 11,2 15,7
Importations (pipelines + GNL) 3,9 4,8 3,4 4,0 5,4
Revenus nets 11,1 8,3 5,3 7,1 10,3

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015 : Gaz - Sommaires mensuels pour l’année (exportations et importations); Gaz et GNL - Sommaires mensuels et cumulatifs sur l’année selon le port (importations); GNL - Détails sur les expéditions (importations); Gaz - Sommaires des volumes et prix historiques (exportations et importations)

Volumes d’exportation et d’importation

Exportations nettes

  • La figure 1 montre que le volume des exportations nettes est passé de 54,3 Gm³ (5,25 Gpi³/j) en 2013 à 54,4 Gm³ (5,26 Gpi³/j) en 2014 pour une augmentation de 0,2 %.

Figure 1 : Volumes historiques du commerce international de gaz naturel

Figure 1 : Volumes historiques du commerce international de gaz naturel

Sources : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires mensuels pour l’année (exportations et importations); Gaz et GNL - Sommaires mensuels et cumulatifs sur l’année selon le port (exportations et importations); GNL - Détails sur les expéditions (importations)

Exportations

  • La figure 1 illustre qu’en 2014, les exportations de gaz naturel ont diminué de 6 % alors que, de 80,9 Gm³ (7,82 Gpi³/j) qu’elles étaient en 2013, elles ont régressé de 4,6 Gm³ (0,44 Gpi³/j) pour s’établir à 76,3 Gm³ (7,38 Gpi³/j). À destination des États-Unis , ces exportations ont presque toutes été acheminées par pipeline (dans une proportion supérieure à 99 %).Note de bas de page 1 Cependant, du GNL et du GNC (gaz naturel comprimé) ont continué d’être exportés en sol américain par camion, mais les volumes en question sont trop faibles pour être représentés sur la figure 1.

Importations

  • En 2014, le volume des importations de gaz naturel a diminué de 18 % alors que, de 26,6 Gm³ (2,57 Gpi³/j) qu’il était en 2013, il s’est établi à 21,9 Gm³ (2,12 Gpi³/j).
  • C’est dans une proportion de 97 % que ces importations ont été reçues par pipeline à partir des États-Unis (soit 21,4 Gm³ ou 2,07 Gpi³/j), tandis que la tranche restante de 3 % (quelque 0,5 Gm³ ou 0,05 Gpi³/j) a été importée sous forme de GNL.Note de bas de page 2 Puisque très peu de GNC a été importé, ces volumes ne sont pas représentés dans la figure 1.

Importations par pipeline

  • En 2014, c’est dans une proportion de 99 % que les importations par pipeline au Canada à partir des États-Unis ont abouti en Ontario (21,1 Gm³ ou 2,04 Gpi³/j). En 2013, ces importations atteignaient 24,3 Gm³ (2,35 Gpi³/j). Note de bas de page 3

Importations de GNL

  • La quasi-totalité des importations de GNL provenaient de Trinité-et-TobagoNote de bas de page 4 alors que seulement une faible portion était transportée par camion à partir des États-Unis. Les figures 1 et 2 réunissent les volumes de GNL importés par bateau et par camion.

Figure 2 : Volumes mensuels du commerce international de gaz naturel

Figure 2 : Volumes mensuels du commerce international de gaz naturel

Sources : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires mensuels pour l’année (exportations et importations); Gaz et GNL - Sommaires mensuels et cumulatifs sur l’année selon le port (exportations et importations); GNL - Détails sur les expéditions (importations)

Volumes d’exportation par pipeline selon la région

La figure 3 met en lumière les exportations par pipeline du Canada à destination des États-Unis, selon la région (Ouest, Midwest et Est).

  • Les exportations de gaz naturel vers le Midwest américain ont diminué de 7 % alors que, de 43,1 Gm³ (4,17 Gpi3/j) qu’elles étaient en 2013, elles se sont établies à 40,3 Gm³ (3,90 Gpi³/j) en 2014.
  • Pour leur part, les exportations vers l’Ouest des États-Unis ont diminué de 5 %, passant de 27,4 Gm³ (2,65 Gpi³/j) en 2013 à 26,1 Gm³ (2,53 Gpi³/j) en 2014.
  • Quant à celles à destination de l’Est des États-Unis, elles ont diminué de 5 % en 2014, passant de 10,3 Gm³ (1,00 Gpi³/j) en 2013 à 9,9 Gm³ (0,96 Gpi³/j).

Figure 3 : Volumes historiques des exportations par pipeline selon la région

Figure 3 : Volumes historiques des exportations par pipeline selon la région

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires des données historiques selon la région (exportations)

  • La figure 4 indique qu’en général, les exportations mensuelles de gaz vers les États-Unis étaient inférieures en 2014 comparativement à ce qu’elles étaient en 2013, sauf pendant certains mois d’hiver.

Figure 4 : Volumes mensuels des exportations par pipeline selon la région en 2014

Figure 4 : Volumes mensuels des exportations par pipeline selon la région en 2014

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office; Gaz - Sommaires des données historiques selon la région (exportations)

Valeur et prix

Exportations (un écart est possible du fait que les chiffres ont été arrondis)

  • La valeur brute des exportations de gaz naturel en 2014 a augmenté de 41 % et, de 11,2  G$ (environ 10,8  G$ US) qu’elle était en 2013, elle a atteint 15,7  G$ (environ 14,2  G$ US) en 2014 (figure 6).
  • Le prix moyen à l’exportation a lui aussi augmenté, cette fois de 48 %, passant de 3,60 $/GJ (environ 3,69 $ US/MMBTU) en 2013 à 5,33 $/GJ (environ 5,09 $ US/MMBTU) en 2014.

Figure 5 : Valeur du commerce international et prix du gaz naturel selon l’année

Figure 5 : Valeur du commerce international et prix du gaz naturel selon l’année

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires des volumes et des prix historiques (exportations et importations)

Importations (un écart est possible du fait que les chiffres ont été arrondis)

  • En 2014, la valeur brute des importations de gaz naturel (y compris le GNL) a augmenté de 34 % et, de 4,0  G$ (environ 3,9  G$ US) qu’elle était en 2013, elle a atteint 5,4  G$ (environ 4,9  G$ US).
  • Le prix moyen à l’importation (jumelé à celui du GNL) a lui aussi augmenté, cette fois de 62 %, passant de 3,95 $/GJ (environ 4,06 $ US/MMBTU) en 2013 à 6,41 $/GJ (environ 6,12 $ US/MMBTU) en 2014.

Figure 6 : Valeur du commerce international et prix du gaz naturel selon le mois

Figure 6 : Valeur du commerce international et prix du gaz naturel selon le mois

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires des volumes et des prix historiques (exportations et importations)

Volumes d’exportation selon les autorisations (long ou court terme)

  • La figure 7 met en parallèle les deux types d’instruments réglementaires servant aux exportations de gaz naturel : ordonnances à court terme et licences à long terme. (Toutes les exportations de gaz naturel doivent être autorisées au moyen d’une licence à long terme ou d’une ordonnance à court terme.)
  • Depuis 2012, la quasi-totalité du gaz naturel exporté à partir du Canada l’a été en vertu d’ordonnances à court terme, autorisant les exportations sur une période de dx ans ou moins. De telles ordonnances n’ont pas pour effet de restreindre les volumes exportés du Canada vers les États-Unis.
  • Dans l’ensemble, le recours à des licences à long terme pour autoriser les exportations sur une période supérieure à deux ans a beaucoup diminué depuis 1985, avec l’entrée en vigueur d’une tarification en fonction du marché.
  • Dans le passé, les licences d’exportation à long terme ont permis de soutenir des projets d’infrastructure pipelinière. Une fois l’infrastructure aménagée, les ordonnances à court terme ont eu la faveur des exportateurs.

Figure 7 : Volumes historiques de gaz naturel exporté selon le type d’autorisation en 2014

Figure 7 : Volumes historiques de gaz naturel exporté selon le type d’autorisation en 2014

Source : Statistiques pour les produits de base de l’Office au 20 mai 2015; Gaz - Sommaires des données historiques selon la durée

Date de modification :