Compte rendu de réunion - 20 janvier 2011 - École Moose-Kerr, Aklavik (T.N.-O.)

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de réunion

Date and Location
Date Lieu
Jeudi
20 janvier 2011
10 h 30 à 12 h
École Moose-Kerr
Aklavik (T.N.-O.)

Objet : Présenter la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique aux étudiants de l'école Moose-Kerr

Participants
Participants
Étudiants de la 9ème à la 12ème année  
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • On présente la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, y compris le mandat de l'ONÉ, une description du processus et des événements qui ont mené au lancement de la revue, et l'indication des endroits qui pourraient être visés par les activités de forage dans la mer de Beaufort.
  • On demande aux étudiants quelles sont les questions auxquelles ils veulent des réponses avant que l'Office n'étudie une demande de forage en mer.

Échanges avec les étudiants

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les étudiants mentionnent un certain nombre de points qui soulèvent des inquiétudes et qui suscitent l'intérêt, dont :

  1. Mesures et interventions d'urgence

    • Quelle quantité de pétrole les sociétés pourront-elles récupérer?

  2. Généralités

    • On s'inquiète de ce qui est arrivé dans le golfe; cela pourrait survenir dans le Nord aussi.
    • Nous sommes préoccupés au sujet de ce qui arrivera à la nourriture provenant des terres et de l'océan si un incident survenait.
    • Notre vie changerait s'il y avait un accident.
    • Est-ce que le forage en mer implique beaucoup de risques?
    • Quels seraient les avantages pour les gens qui vivent dans le Nord, si le forage est autorisé? Ces personnes doivent endurer tant de choses et ne reçoivent rien en retour (emplois, carburant dispendieux, etc.).
    • Quelle quantité de pétrole resterait dans le Nord, et quelle quantité serait expédiée vers le sud?
    • Les gens ont été élevés sur ces terres, comme leurs parents et leurs grands-parents avant eux. Ils pourraient perdre leur mode de vie, et leurs enfants pourraient perdre cette tradition.
    • Sur le plan moral, quel est l'avantage de ruiner un endroit si naturel et si magnifique, juste pour avoir plus de pétrole?
    • Dans l'éventualité d'une marée noire, que se passerait-il si elle affectait un autre pays?
    • Les gens ont appris en parcourant les terres avec leurs parents et leurs grands-parents; si les terres et l'océan sont perturbés, comment enseigneront-ils ces choses à leurs enfants?
    • Une seule erreur suffirait pour tout détruire.
    • Pourquoi les sociétés ne peuvent-elles pas forer ailleurs?
    • Comment pourra-t-on assurer la sécurité des travailleurs en cas de panne d'électricité?
    • Une fois que la réserve de pétrole sera asséchée, les gens n'auront plus d'emploi.
    • Comment l'ONÉ sait-il que les sociétés tiennent leurs promesses?
    • Si le pétrole provient du Nord, pourquoi coûte-t-il si cher?

  3. Inspections et surveillance

    • Les puits abandonnés sont-ils examinés tous les six mois pour vérifier s'il y a des fuites?

  4. Caractère unique de l'environnement et des courants arctiques

    • L'Arctique est isolé; comment peuvent-ils être prêts et avoir la technologie nécessaire?
    • Comment s'organiserait la récupération dans l'Arctique? C'est différent du golfe, en raison du froid et de la glace.
    • Comment réagit le pétrole dans le froid? Cela pourrait être bien pire que ce qui est arrivé dans le golfe.
    • En raison de l'isolation, comment peut-on être certains que les activités quotidiennes sont bien exécutées?

  5. Valeur des ressources

    • Les gens ont besoin des animaux, des poissons et des bélugas pour se nourrir. S'il y avait un accident, d'où tireraient-ils leur nourriture?
    • Que se passe-t-il si une partie de l'écosystème est endommagé (les animaux et les plantes)? Les gens dépendent de la terre pour vivre.
    • Les gens peuvent voir la différence entre un poisson qui a été mordu et un qui est rendu malade par le pétrole et le gaz. On voit déjà les différences lorsque le pétrole et le gaz sont en cause.
    • Déjà, on constate que les caribous s'éloignent; on doit s'aventurer plus loin pour chasser.
    • Si le nombre d'animaux et de poissons diminue et qu'il n'y a pas d'emploi, qui donnera de l'argent aux gens, lorsqu'ils ne pourront pas se nourrir eux-mêmes?
    • Un grand nombre de gens voyagent sur l'océan, on veiller à le protéger (c.-à-d. Shingle Point et Baby Island - la chasse à la baleine, les jeux et les filets).

Mot de la fin et questions à étudier dans le futur

  • L'ONÉ fournir le lien vers le site Web où on retrouve l'information sur la revue.
  • L'ONÉ offrira aux étudiants et aux professeurs l'information quant aux façons de participer, s'ils le souhaitent, et offrira de l'aide au sujet du processus s'ils en ressentent le besoin.
Date de modification :