Compte rendu de l'atelier - 24 janvier 2011

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de l'atelier

Date and Location
Date Lieu
Lundi
24 janvier 2011
14 h à 16 h
La maison de jeunes
Tuktoyaktuk (T.N.-O.)

Objet : Atelier sur la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique avec les membres du comité de chasseurs et de trappeurs de Tuktoyaktuk et de la Community Corporation

Participants
Participants
Charles Gruben
John Stuart Jr.
Sandy Adam
Eddie Dillon
Billy Storr
Douglas Esagok
Steve Baryluk
 
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • Présentation de la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, y compris du mandat de l'ONÉ, des événements qui ont mené au lancement de la revue et des diverses phases.
  • On demande aux membres du comité et de la CC ce que les forages en mer pourraient affecter dans leur communauté, sur leurs terres et dans leur environnement.

Échanges avec les membres du comité et de la CC

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les membres du comité et de la CC soulignent un certain nombre de points qui suscitent l'intérêt et soulèvent des inquiétudes, dont :

  1. Mesures et interventions d'urgence

    • Il n'y a pas de méthode éprouvée pour traiter le pétrole qui a pénétré sous la glace.
    • Comment récupérera-t-on le pétrole?
    • Combien de temps prendrait une équipe d'intervention?
    • L'équipement et la technologie sont les mêmes que ceux utilisés dans le golfe.
    • Nous n'avons pas la fraction des ressources qu'ils avaient dans le golfe; comment ferons-nous?

  2. Généralités

    • Comment cela peut-il être sûr pour l'environnement?
    • Il y aurait une incidence importante sur les animaux et sur les collectivités.
    • Si quoi que ce soit tourne mal, cela prendra trois ans pour corriger la situation.
    • Que font les sociétés de leurs rebuts?
    • Utilisation d'eau fraîche avec les boues de forage; ont eu l'approbation pour les lancer par-dessus bord. Cela a affecté les baleines et d'autres animaux.
    • Des îles artificielles existent encore (Esso).
    • Les règlements sur le forage sont-ils les mêmes partout, dans les autres pays?
    • Est-ce qu'on a examiné les règlements en tenant compte de l'environnement, ici?
    • Comment pouvons-nous être sûrs que tout se passera bien?
    • Toutes les activités de forage ont été faites dans les eaux peu profondes; le forage en eaux profondes n'a jamais été essayé auparavant.
    • Il y a tellement d'incertitudes.
    • Est-ce qu'on a la technologie?
    • Il y a beaucoup de questions sans réponse.
    • Nous ne savons pas encore ce que l'industrie dira.
    • La situation est inconfortable pour les collectivités, pour l'instant.
    • Tout ce qui peut protéger l'environnement est utile.
    • S'il existe une ressource, les sociétés vont tenter de la prendre.
    • On n'est pas contre le développement, mais cela doit être sécuritaire et ce doit être fait de la bonne façon.
    • Exige-t-on des dépôts de sécurité lorsqu'une demande est approuvée?
    • Y a-t-il suffisamment d'argent pour être certain que tout est couvert?
    • Les gens ne sont pas conscients ou ne voient pas l'ensemble de la situation.

  3. Caractère unique de l'environnement arctique

    • Les meilleures conditions pour le forage dans le golfe et il y a quand même eu un accident. Que se passerait-il ici avec nos conditions météorologiques difficiles, avec la glace et le froid?
    • Y a-t-il eu des forages dans la glace, dans la mer du Nord? Est-ce que cela a déjà été fait, ou testé auparavant?

  4. Valeur des ressources

    • Après la création des îles artificielles, il fallait s'aventurer plus loin pour chasser les ours polaires. La glace ne se brise pas et les ours cherchent la glace brisée.
    • La saison de chasse à la baleine accuse déjà deux semaines de retard (Shingle Point).
    • Nous vivons ici, c'est notre gagne-pain (chaîne alimentaire).
    • Le savoir traditionnel est très important; nous savons ce qui change et dans quelles conditions, étant donné que nous sommes sur cette terre depuis tellement d'années.

Mot de la fin et questions à étudier dans le futur

  • L'ONÉ offre son aide aux membres du comité et de la CC, s'ils en ont besoin, pour préparer la deuxième phase de la revue, afin qu'ils soient à l'aise de participer au processus. L'ONÉ effectuera un suivi quant à la meilleure façon d'aider les membres dans le cadre de ce processus.
Date de modification :