Compte rendu de séance d'information - 31 mai 2011 - Inukshuk High School, Iqaluit, Nunavut

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de réunion

Date and Location
Date Lieu
Mardi
31 mai 2011
8 h 15 à 9 h
Inukshuk High School
Iqaluit, Nunavut

Objet : Séance d'information sur la deuxième phase

Participants
Participants
Étudiants et professeurs  
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Exploration et production, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, ONÉ

Présentation (ONÉ)

Présentation par son personnel du mandat de l'Office national de l'énergie, explication du processus de forage et des impacts potentiels. La question suivante est posée aux étudiants :

  • Selon vous, sur quoi l'Office national de l'énergie devrait-il fondée son évaluation des demandes de compagnies qui veulent mener des activités de forage extracôtier?

Questions et commentaires (étudiants et professeurs)

Les questions et les commentaires suivants ont été présentés :

  • Il faut s'assurer de prévenir les déversements.
  • Chaque pièce d'équipement doit être soumise à des essais par temps froid.
  • L'équipement doit être en mesure de fonctionner dans des conditions de glace.
  • On doit protéger les animaux et les poissons (phoques, baleines, morses).
  • Le forage extracôtier aiderait-il notre économie?
  • If faisait chaud dans le Golfe, comment cela serait-il différent dans le Nord?
  • Les animaux marins étant une source alimentaire, cela pourrait-il être affecté s'il y avait des activités de forage?
  • Comment le pétrole sera-t-il stocké - il n'est pas facile de stocker le pétrole et il s'agit d'une région éloignée.
  • Vue la longue durée de nos hivers, le forage se poursuivrait-il en hiver?
  • S'il y avait un déversement, combien de temps les effets seraient-ils ressentis?
  • On devrait tenir compte du fait qu'il y a très peu d'équipement sur place pour intervenir.
  • Le nettoyage en cas de déversement se ferait sur plusieurs années. Comment arriverait-on à nettoyer tout le pétrole déversé?
  • Quel est le niveau d'expertise dans le forage extracôtier dans l'Arctique?
  • Combien cela coûterait-il de monter une plateforme? Si les compagnies s'en servent seulement pendant deux mois, cela vaut-il la peine?
  • Monter une plateforme serait-il plus coûteux que ce que les compagnies en tireraient?
  • S'il n'y a pas eu de forage depuis 1989, qu'en est-il de la technologie? L'a-t-on améliorée?

Mot de la fin

L'Office national de l'énergie continue d'amasser de l'information et tiendra une table ronde en septembre. Un supplément d'information sera fourni à l'occasion des séances d'information publiques qui auront lieu cet après-midi et ce soir.

Date de modification :