Compte rendu de réunion - 17 janvier 2011

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de réunion

Date and Location
Date Lieu
Lundi
17 janvier 2011
8 h 30 à 9 h 30
Institut des eaux douces
Winnipeg (MB)

Objet : Présentation de la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique aux membres du Comité mixte de gestion de la pêche

Participants
Participants
Vic Gillman Président
Burton Ayles Vice-président
Max Kotokak Sr. Membre, Inuvialuits
Stan Ruben Membre substitut, Inuvialuits
Vernon Amos Membre substitut, Inuvialuits
Mike Papst Membre, Canada
James Malone Spécialiste des ressources halieutiques
Kayla Hansen-Craik Spécialiste des ressources communautaires
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • Présentation de la revue des exigences de forage extracôtier dans l'Arctique, y compris du mandat de l'ONÉ, des événements qui ont mené au lancement de la revue et des diverses phases.
  • On demande aux membres du Comité mixte quelles sont les questions auxquelles ils veulent des réponses avant que l'Office n'étudie une demande de forage en mer.

Échanges avec les membres du Comité mixte de gestion de la pêche

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les membres Comité mixte de gestion de la pêche mentionnent un certain nombre de points qui soulèvent des inquiétudes et qui suscitent l'intérêt, dont :

  1. Clarté du mandat et compétence de l'ONÉ en ce qui a trait au forage en mer

    • L'ONÉ supervise-t-il la sécurité des puits abandonnés?

  2. Rencontres dans les collectivités

    • Il serait utile de bien expliquer le lien entre les activités connexes aux forages en mer et les autres collectivités : il y a d'autres collectivités, plus éloignées des sites de forage en soi, qui seraient tout de même affectées.
    • Être prêts à parler de ce qui s'est passé dans le golfe, en lien avec la mer de Beaufort, et à utiliser des comparaisons pour répondre aux questions.
    • Les gens sont conscients du manque de ressources (c.-à-d. les navires à mobiliser, etc.)

  3. Mesures et interventions d'urgence

    • À la suite de l'incident dans le golfe, le Comité mixte a envoyé une lettre au ministre au sujet de l'état de préparation dans la mer de Beaufort.
    • Par rapport aux puits de secours forés au cours de la même saison, est-ce qu'il y a des progrès, est-ce que l'ONÉ est au courant de cela?
    • On doit tenir compte de l'infrastructure, parce que ce qui était en place a été retiré ou tombe en ruine.

  4. Généralités

    • Pour ce qui est des normes de l'industrie pétrolière et gazière, où et comment seront-elles modifiées?
    • Quelle serait l'ampleur des possibles opérations de forage dans le Nord? En d'autres mots, si on compare avec le golfe du Mexique ou avec la Côte est, les activités de forage dans la mer de Beaufort seraient-elles limitées, ou imposantes?
    • Quelle coordination ou quelles ententes y a-t-il avec les États-Unis, en lien avec la possible utilisation commune de l'infrastructure et le soutien en cas d'urgence, s'il y avait un accident dans la mer de Beaufort?
    • L'infrastructure connexe pour le soutien des activités de l'industrie pétrolière et gazière (c.-à-d. les champs productifs, etc.) augmente de façon exponentielle (Prudhoe Bay est un bon exemple).
    • Qui a le devoir de répondre à toutes les questions que nous avons posées, et quels sont les mécanismes pour ce faire?

  5. Caractère unique de l'environnement arctique

    • Après une présentation de BP donnée il y a deux ans, le Comité mixte a envoyé une lettre au ministre pour exprimer ses préoccupations, car une fuite de pétrole pourrait se déverser sous la glace pendant toute une année, voire plus longtemps.
    • On ne croit pas que l'écosystème pourra se remettre d'un déversement.
    • Si on tient compte du nombre de puits datant des années 1970 qui sont encore dans la mer de Beaufort, la sécurité continue de ces puits est un enjeu, particulièrement lorsque la glace se déplace dans des eaux peu profondes

  6. Valeur des ressources

    • Il y a eu de la surpêche une fois, et il a fallu beaucoup de temps aux pêcheurs de subsistance pour s'en remettre.
    • Nous devons prévoir comment nous récupérerons les stocks de poissons après un déversement (ombles arctique, cisco, les grands mammifères).
    • Existe-t-il des études quant au rétablissement après des déversements pétroliers?
    • Vous devez pouvoir répondre aux questions touchant aux mammifères marins.
    • Si quelque chose survient, la priorité sera-t-elle donnée à protéger les animaux ou à récupérer le pétrole?

Mot de la fin

  • L'ONÉ enverra une réponse en fonction du volume, selon la comparaison des activités de forage potentielles dans la mer de Beaufort et des activités dans le golfe du Mexique et sur la Côte est.
  • L'ONÉ visitera les collectivités de la RDI au cours des deux prochaines semaines, pour entendre l'opinion des gens.
Date de modification :