Compte rendu de réunion - 24 janvier 2011

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de réunion

Date and Location
Date Lieu
Lundi
24 janvier 2011
11 h à 12 h
École Mangilaluk
Tuktoyaktuk (T.N.-O.)

Objet : Présenter la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique aux étudiants de l'école Mangilaluk.

Participants
Participants
Étudiants de la 9ème à la 12ème année  
Doug Esogak Conseil de gestion du gibier des Inuvialuits
Steve Baryluk Joint Secretariat
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • On présente la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, y compris le mandat de l'ONÉ, une description du processus et des événements qui ont mené au lancement de la revue, et l'indication des endroits qui pourraient être visés par les activités de forage dans la mer de Beaufort.
  • On demande aux étudiants quelles sont les questions auxquelles ils veulent des réponses avant que l'Office n'étudie une demande de forage en mer.

Échanges avec les étudiants

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les étudiants indiquent un certain nombre de points qui soulèvent des inquiétudes et suscitent l'intérêt, notamment :

  1. Mesures et interventions d'urgence
    • Y aura-t-il des navires supplémentaires pour sauver les travailleurs, si le navire de forage fait naufrage?
    • Est-ce que la tige de forage se brise aussitôt que vous perdez le contrôle?
    • Si les choses se corsent, est-ce que l'argent va d'abord aux gens, puis aux activités de nettoyage?
    • Si l'ONÉ ordonne la cessation des activités d'une société, est-ce qu'il peut la forcer à reprendre tout son matériel et à ne rien laisser derrière elle?
  2. Généralités
    • Pauvre planète.
    • Cela pourrait survenir ici, lorsque les activités seront lancées.
    • L'autorisation des forages être du ressort des collectivités.
    • Cela prendrait des mois pour réussir à interrompre un déversement.
    • Les côtes près de Tuktoyaktuk seraient les premières touchées.
    • Si les activités de forage sont approuvées, est-ce qu'une partie de l'argent ira aux gens des collectivités? 
    • Est-ce que c'est plus dangereux de forer à une plus grande profondeur?
    • Est-ce qu'il y aura des plongeurs pour voir où va la tige de forage?
    • Comment l'ONÉ sait-il qu'il peut croire ce que les sociétés lui disent?
    • Comment peut-on réparer la tige de forage, si un des composants se brise?
    • Les gens ont-ils leur mot à dire et seront-ils informés si quelque chose arrive?
    • Que se passe-t-il si les sociétés échouent?
    • L'ONÉ a-t-il le pouvoir d'ordonner la fermeture d'une société si elle ne fait pas ce qu'elle devrait faire?
    • Combien de travailleurs seront sur le navire de forage?
    • Combien d'argent gagnerait un travailleur sur le navire?
    • Toutes les activités de forage, c'est juste pour faire de l'argent.
    • Les sociétés planifient-elles ce qui se passera dans 100 ans? Les futures générations se demanderont si elles l'ont fait.
    • Les contenants vides qui ont été abandonnés seront-ils réutilisés, ou les sociétés utiliseront-elles de nouveaux contenants qu'elles abandonneront plus tard, aussi? C'est une vraie pollution visuelle.
    • Lorsque les sociétés ont terminé leur exploitation, peuvent-elles abandonner leur matériel derrière elles?
    • Les sociétés vont venir et prendre tout le pétrole et le gaz, puis les gens seront laissés pour compte, sans rien, lorsqu'elles auront terminé.
    • Que se passe-t-il s'ils ne trouvent pas de pétrole du tout?
    • Est-ce que le coût des navires et tout le reste du matériel est déboursé par le gouvernement?
    • Les sociétés viendront-elles d'abord rencontrer les gens, pour voir ce que les habitants tireront de tout ceci?
    • Est-ce que les gens peuvent obtenir une partie des profits?
    • Que se passe-t-il si la majorité des gens ne veulent pas des activités de forage?
    • À quoi sert l'argent que les sociétés donnent pour obtenir le droit de forer?
    • Si les gens sont d'accord pour autoriser les activités de forage puis regrettent leur décision, est-ce que les activités peuvent être interrompues et renégociées?
    • Est-ce qu'il y a seulement des emplois sur les installations de forage?
    • Que se passe-t-il s'il y a un plan de partage des profits, mais que les sociétés ne trouvent rien?
    • Si on trouve beaucoup de pétrole, beaucoup de sociétés voudront forer.
    • Les sociétés nettoieront-elles lorsqu'elles auront terminé?
    • Pourquoi ici?
  3. Inspections et surveillance
    • L'ONÉ offre-t-il la formation sur la sécurité et supervise-t-il les surveillants?
  4. Caractère unique de l'environnement arctique
    • Les véhicules peuvent à peine démarrer lorsqu'il fait -40oC, comment leur équipement fonctionnera-t-il?
    • Est-ce que le nettoyage serait plus difficile lorsqu'il fait froid?
    • Si on brise la glace pour les navires, la glace va fondre plus rapidement. Cela aura des conséquences sur les animaux, les poissons et les baleines.
  5. Valueur des ressources
    • Une explosion détruirait notre source de nourriture.
    • Les sociétés s'inquiètent-elles de ce qui arrivera aux animaux?
    • Les gens dépendent des animaux, des poissons et des oiseaux : la migration des oies des neiges du golfe aura des répercussions sur les gens dans le delta.
    • Les ours polaires mangent les poissons et pourraient devenir malades.
    • Les animaux seront-ils protégés?
    • Et l'eau potable?
    • Si le pétrole se glisse s'infiltre dans la glace, ou se retrouve dessus? C'est là que les phoques ont leurs bébés.
    • Les gens mangent la nourriture qui provient de la terre, cela pourrait les rendre malades.
    • La chaîne alimentaire en entier serait affectéed

Mot de la fin et questions à étudier dans le futur

  • L'ONÉ espère que les étudiants continueront de participer à la revue.
Date de modification :