Compte rendu de l'atelier - 27 janvier 2011

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Compte rendu de l'atelier

Date and Location
Date Lieu
Jeudi
27 janvier 2011
17 h à 18 h
Centre Ajgaliaq
Sachs Harbour (T.N.-O.)

Objet : Atelier sur la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique avec les membres comité de chasseurs et de trappeurs et de la société de collectivité de Sachs Harbour.

Participants
Participants
Lawrence Amos
Richard Carpenter
Darren Nasogaluak
Ryan Lucas
Priscilla Haogak
Beverley Amos
Brenda Lucas
John Lucas Jr.
Wayne Gully
Joseph Carpenter
Vernon Amos
Donna Keogak
Betty Haogak
 
Doug Esogak Conseil de gestion du gibier des Inuvialuits
Steve Baryluk Joint Secretariat
Jimmy Kalinek Conseil de gestion du gibier des Inuvialuits
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • Présentation de la revue des exigences de forage extracôtier dans l'Arctique, y compris du mandat de l'ONÉ, des événements qui ont mené au lancement de la revue et des diverses phases.
  • On demande aux membres du comité et de la société de collectivité, d'une part, ce qu'ils souhaitent que les sociétés divulguent lorsqu'elles présentent une demande et, d'autre part, ce que les forages en mer pourraient affecter dans leur communauté, leur terre et leur environnement.

Échanges avec les membres du comité et de la société de collectivité

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les membres du comité et de la société de collectivité mentionnent un certain nombre de points qui soulèvent des inquiétudes et qui suscitent l'intérêt, dont :

  1. Mesures et interventions d'urgence

    • Avant le déversement, il y a eu des séances d'information avec Impériale et lors de la dernière rencontre, il y a eu un débat sur la question des puits de secours.
    • Si l'ONÉ approuve un projet, est-ce que le forage du puits de secours prendra autant de temps? Comment cela peut-il se faire?
    • Existe-t-il une liste des dispersants qui conviennent à l'Arctique, étant donné que l'environnement du golfe est complètement différent du nôtre?
    • Certains dispersants pourraient être moins dangereux que de laisser le pétrole dans l'environnement sans rien faire.

  2. General:

    • Existe-t-il un processus pour être intervenant?
    • Quelle était la grandeur de la zone touchée par la marée noire dans le golfe?
    • Est-ce que l'ONÉ peut offrir aux Inuvialuits une quelconque assurance que les sociétés se conformeront aux directives?
    • L'ONÉ a le dernier mot, mais est-ce que le gouvernement peut donner des ordres à l'ONÉ?
    • Si une société américaine veut forer, est-ce que c'est toujours l'ONÉ qui prend la décision finale?
    • L'ONÉ a-t-elle les compétences pour ce qui est des eaux internationales? Selon les rumeurs, lorsque le passage du Nord-Ouest sera accessible, il fera partie des eaux internationales.
    • Quelle est la profondeur des puits au Groenland?
    • Si une décision est contestée, est-ce que le forage se poursuivra quand même?
    • L'ONÉ a-t-il mené des recherches sur la différence entre la surface et le plancher océanique, en cas de déversement?
    • Il y a déjà des activités de forage en cours en Russie et en Norvège, malgré la glace. Peut-être pourrait-on obtenir des renseignements?
    • Des tests ont été menés dans les années 70 ou 80, au temps de Canmar; les rapports doivent être quelque part.
    • Comment l'ONÉ réagira-t-il à la demande mondiale de pétrole? Comment gérera-t-il cette pression?
    • D'où proviennent les 40 millions de dollars?
    • Si les collectivités sont en faveur des activités de forage, mais que l'ONÉ juge que la demande proposée ne peut être acceptée à ce moment précis, et que les Inuvialuits n'ont plus d'argent, qui indemnisera les Inuvialuits?
    • Avec ce qui s'est passé dans le golfe, est-ce qu'on a vraiment le temps de mener une revue?
    • L'ONÉ attendra-t-il la publication du rapport sur les BOP avant de poursuivre ses démarches?

  3. Caractère unique de l'environnement arctique

    • Les activités de forage prendraient trois ans en raison de la glace, mais si la glace se forme plus tard, les sociétés vont forer encore plus longtemps.
    • L'écosystème est tellement fragile, le moindre changement des conditions de la glace pourrait affecter l'approvisionnement en nourriture.

  4. Valeur des ressources

    • S'il y a un déversement, les conditions météorologiques sont importantes, car elles régissent la vie des habitants, dans le Nord.
    • L'ONÉ tient-il compte de la glace qui pourrait fondre et des animaux qui pourraient mourir?
    • En raison de notre isolation, nous dépendons beaucoup des animaux pour nous nourrir.

Mot de la fin et questions à étudier dans le futur

  • L'ONÉ encourage la participation continue à la revue.
  • S'il existe une liste de dispersants approuvés, elle sera transmise.
Date de modification :