Résumé des notes prises lors de la journée portes ouvertes - 26 janvier 2011

Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique

Résumé des notes prises lors de la journée portes ouvertes

Date and Location
Date Lieu
Mercredi
26 janvier 2011
18 h à 21 h
École Helen-Kalvak
Ulukhaktok (T.N.-O.)

Objet : Présentation de la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique aux habitants d'Ulukhaktok

Participants
Participants
Les habitants d'Ulukhaktok  
Doug Esogak Conseil de gestion du gibier des Inuvialuits
Steve Baryluk Joint Secretariat
Jimmy Kalinek Conseil de gestion du gibier des Inuvialuits
Gaétan Caron Président et premier dirigeant, ONÉ
David Hamilton Membre, ONÉ
Brian Chambers Conseiller pour le dossier Arctique, ONÉ
Bharat Dixit Chef technique, Conservation des ressources, ONÉ
Pamela Romanchuk Spécialiste de l'environnement, ONÉ
Susan Gudgeon Coordonnatrice pour le dossier Arctique, Revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, ONÉ

Mot d'ouverture (par l'ONÉ)

  • Présentation de la revue des exigences pour le forage extracôtier dans l'Arctique, y compris le mandat de l'ONÉ, les événements qui ont mené au lancement de la revue et ses diverses phases.
  • On demande aux habitants quelles sont leurs inquiétudes au sujet des possibles activités de forage en mer.

Échanges avec habitants d'Ulukhaktok

Pour répondre à la question qui leur est soumise, les habitants d'Ulukhaktok soulignent de points qui soulèvent des inquiétudes et suscitent l'intérêt, dont :

  1. Mesures et interventions d'urgence

    • Au cours de la première semaine, durant plus ou moins dix jours, ils n'ont rien fait dans le golfe. Ils ont même dû amener des barrages flottants du Canada.
    • Quel est le plan de secours si la tempête du siècle survient et tord la tige?

  2. Généralités

    • Le système a-t-il été testé pour éviter les fuites de pétrole?
    • De quels renseignements disposons-nous au sujet des modèles migratoires de la faune qui pourraient être affectés par une marée noire?
    • Les travailleurs ne peuvent pas arrêter le pétrole si un accident survient.
    • Des travailleurs sont décédés lors des activités de forage en mer à Terre-Neuve.
    • Les Inuvialuits obtiendraient-ils un pourcentage du pétrole?
    • Ce qui s'est passé dans le golfe a été provoqué par l'incompétence, et les gens devraient aller en prison.
    • Les sociétés peuvent raconter n'importe quoi à l'ONÉ et aux gens du Nord, mais elles ne peuvent pas garantir qu'un accident ne surviendra pas.
    • Je travaille dans l'industrie et je sais d'expérience que les États-Unis sont moins sévères que le Canada.
    • Lors de l'incident dans le golfe, les travailleurs étaient au courant de la situation depuis des jours mais ils n'ont rien dit car ils ne voulaient pas perdre leur emploi.
    • Y aura-t-il encore une indemnisation pour nos enfants et nos petits-enfants?
    • Quelle a été l'indemnité financière, pour l'incident dans le golfe, et est-ce que cela inclut le fait qu'ils ont dû demander l'aide du Canada?
    • Combien de temps faut-il, après un incident, pour recevoir l'aide financière?
    • Est-ce quelqu'un ira au Groenland, pendant les activités de forage?

  3. Inspections et surveillance

    • À quelle fréquence les inspections ont-elles lieu, et est-ce que les sociétés savent que les inspecteurs vont venir?
    • Lorsqu'une inspection va être faite, les sociétés corrigent la situation et puis elles retombent dans leurs mauvaises habitudes après un moment.
    • Serait-il possible d'avoir un inspecteur à temps plein?
    • À quelle fréquence est-ce que l'ONÉ se rendrait sur place pour inspecter les installations de forage dans l'Arctique?

  4. Caractère unique de l'environnement arctique et des courants arctiques

    • Comment les courants voyagent-ils? Emporteraient-ils le pétrole? Si oui, où irait le pétrole?
    • Que se passera-t-il si le pétrole se retrouve sous la glace?
    • Que se passera-t-il si les vagues sont hautes et que les navires sont déplacés? Est-ce que cela pourrait causer une explosion?
    • Les accidents arrivent, et si un accident arrive, personne ne saura comment nettoyer le pétrole sous la glace.
    • Ce qui est arrivé dans le golfe était terrifiant, et ça a affecté beaucoup de gens. Ils étaient censés avoir toutes les ressources; que se passerait-il ici, où il n'y a aucune ressource pour résoudre le problème? Il est difficile d'avoir même de miettes.

  5. Valueur des ressources

    • Si le pétrole se répand sous la glace, on perd les phoques, les baleines, etc. Les gens ont besoin de ces animaux pour vivre.
    • Ce n'est pas sûr, les animaux pourraient être blessés et couverts de pétrole.
    • Si on regarde une carte, on peut voir que les oiseaux migrent par là, et que les ours polaires viennent d'Alaska, et tous les animaux marins. On s'inquiète et on est préoccupés à ce sujet, autant que pour les phoques et les animaux marins.
    • Les gens dépendent vraiment des animaux et des oiseaux, et ils sont très préoccupés par ce que les sociétés pétrolières veulent faire ici.
    • Nos techniques de chasse sont enseignées à nos enfants et à nos petits-enfants. Si un incident survenait et que le pétrole ne peut pas être nettoyé, tout serait atteint; comment pourrions-nous alors enseigner à nos enfants?
    • L'argent ne vaut pas la peine qu'on sacrifie notre mode de vie; j'aime mieux avoir de la viande de caribou, de la viande séchée et du poisson que d'avoir de l'argent.
    • Que se passerait-il s'il y avait un déversement? Y aurait-il une indemnisation, parce que la nourriture dans les magasins coûte si cher et qu'elle n'est pas aussi bonne que celle qu'on récolte dans nos terres? Les gens seraient malades après un certain temps.
    • La santé de la collectivité est un enjeu, la nourriture des épiceries n'est pas saine. Les sociétés vont-elles aider pour les soins de santé, car les gens vont être malades.
    • S'il y a un accident et qu'on nous paie une indemnité, cela ne remplacera pas nos traditions, notre culture et la façon dont on enseigne à nos enfants et à nos petits-enfants, s'il ne reste rien, ici.
    • Au Groenland, les gens récoltent la nourriture de leurs terres et ils en sont dépendants aussi.

Mot de la fin et questions à étudier dans le futur

  • L'ONÉ encourage les habitants d'Ulukhaktok à prendre part à la deuxième phase de la revue.
  • Il faudrait peut-être publiciser davantage la réunion et offrir des prix de présence, la prochaine fois.
Date de modification :