ARCHIVÉ - ONÉ SA 2005-02 Gisements de gaz peu profonds

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

ONÉ SA 2005-02 Gisements de gaz peu profonds [PDF 269 ko]

Dossier : 2010-16
Le 14 juin 2005

Destinataires : Toutes les entreprises régies par l'Office national de l'énergie,
la Canadian Association of Geophysical Contractors et
le Canadian Petroleum Safety Council

Sujet : Avis de sécurité de l'Office national de l'énergie
ONÉ SA 2005-02

Vous trouverez ci-joint un avis de sécurité concernant les dangers liés aux gisements de gaz peu profonds découverts dans la partie ouest des Territoires du Nord Ouest. Au cours d'activités géophysiques et géotechniques réalisées récemment, d'importants gisements de gaz peu profonds et des écoulements gazeux connexes ont été découverts durant le forage de trous de tir et de puits. Afin de limiter les risques associés à ces gisements de gaz, l'avis suivant a été émis.

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Rick Turner (rick.turner@neb-one.gc.ca), au 403-299-3868, ou avec Robert LeMay, au 403-299-3187.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Le secrétaire,

Michel L. Mantha

Pièce jointe

Canadian Association of Geophysical Contractors (CAGC)
Suite 1045
1015-4th St. SW
Calgary, AB T2R 1J4
Courriel : mjd@cagc.ca

Canadian Petroleum Safety Council
1538 - 25 Ave. N.E.
Calgary, AB T2E 8Y3
Courriel : info@psc.ca


Avis de sécurité
ONÉ SA 2005-02

Juin 2005

Gisements de gaz peu profonds

Contexte :

Dans la moitié ouest des Territoires du Nord Ouest, plus particulièrement dans le delta du Mackenzie, certains secteurs renferment peut être des gisements de gaz biosynthétique. Toutes les précautions nécessaires doivent être prises au moment de forer des trous de tir géophysiques ou des puits géotechniques pour que tout gaz libéré ne soit pas enflammé. L'exploitant doit se familiariser avec l'article 19 du Règlement sur les études géophysiques liées à la recherche du pétrole et du gaz au Canada, nommé « Forage de trous de tir pour y insérer des charges ». Il faut au minimum prendre les précautions suivantes :

  1. Trous de tirpuits
    1. Il ne doit y avoir aucune source d'incendie ouverte telle que des générateurs ou des sources de chaleur. Il est interdit de fumer.
    2. Il faut éteindre toute pièce d'équipement électrique inutile.
    3. Le moteur doit être muni de soupapes de fermeture d'admission d'air pouvant être actionnées par le foreur.
    4. L'appareil de forage est placé, par rapport au vent, de façon à ce que le gaz découvert durant le forage ne s'accumule pas aux alentours de l'appareil.
    5. Il faut installer des clapets de non retour sur le flexible d'injection.
    6. Les orifices d'évacuation d'eau doivent toujours être laissés ouverts durant les forages ou le chargement de l'eau.
    7. L'eau doit être chargée depuis une source où il est peu probable de trouver du gaz tout en plaçant le tuyau d'aspiration à un niveau situé nettement sous la couche de glace. Cette directive s'applique également lors du pompage d'eau pour le camp dans un plan d'eau gelé où on risque de trouver du gaz peu profond.
    8. Il faut utiliser un moyen de communication de rechange pour signaler la présence de gaz peu profond, et non la radio de cabine présente à l'appareil de forage où le gaz a été découvert.
    9. Il doit y avoir deux moyens d'évacuation par appareil de forage.
    10. Les équipes doivent porter des vêtements ignifuges.
    11. Si du gaz est découvert durant le forage, un rapport de puits éruptif indiquant l'emplacement du trou de tir doit être présenté, sans tarder, à un délégué à la sécurité défini dans la Loi sur les opérations pétrolières au Canada.
    12. Il faut attendre l'autorisation du délégué à la sécurité avant de faire exploser des charges dans le trou de tir lorsque du gaz est découvert.
  2. Établissement du profil de la glace et construction d'une rampe de glace

    Avant de travailler sur un plan d'eau ou de le traverser, lorsqu'il est déterminé qu'il n'est pas gelé jusqu'au fond, il faut suivre les procédures suivantes :
    1. Si possible, il convient d'établir électroniquement un profil pour déterminer l'épaisseur de la glace avant de traverser la surface en question à bord d'un véhicule.
    2. Il faut faire preuve du même degré de soin et de prudence lorsque l'on établit le profil de la glace que lorsque l'on fore des trous de tir ou des puits. Il ne faut pas travailler sur les surfaces de glace ni les traverser jusqu'à ce qu'un profil indique que la glace est suffisamment épaisse, conformément à un manuel approuvé de l'entreprise sur la santé, la sécurité et l'environnement.
    3. Un registre des profils les plus récents devra être offert sur demande à un délégué à la sécurité.
    4. L'équipement et le personnel ne devront pas traverser une surface de glace pour laquelle un test et un profil n'ont pas été effectués.
    5. Si du gaz a été découvert dans un secteur, ou si l'on prévoit y en découvrir, la fréquence de production des profils devra être accrue afin de déterminer les emplacements susceptibles de subir un amincissement de la glace en raison de la formation de cavités de gaz sous jacentes.
    6. Si on découvre que du gaz s'échappe par la glace, il faut avertir un délégué à la sécurité avant de réaliser d'autres travaux dans le secteur en question.
Date de modification :