ARCHIVÉ - L’avenir énergétique du Canada - Scénario de référence et scénarios prospectifs jusqu’à 2030 - Évaluation du marché de l’énergie

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Glossaire

Dans le présent glossaire, les termes définis le sont dans le contexte de leur utilisation à l’intérieur du rapport sur L’avenir énergétique au Canada.

glossaire
À l’entrée de la mine Méthode d’intégration des mines à la production d’électricité permettant d’acheminer le charbon directement de la mine à la centrale.
Actifs patrimoniaux Quantité d’énergie et capacité énergétique établies pour les actifs de production existants à la suite de décisions prises dans le cadre d’un précédent mode de fonctionnement des marchés. Cette énergie est généralement vendue sur le marché à un prix reflétant les coûts historiques.
Amont Activités liées à la mise en valeur, à la production, à l’extraction et à la récupération de gaz naturel, de liquides de gaz naturel et de pétrole brut.
Anthracite Charbon dur du rang le plus élevé et qui contient le plus de carbone. Il peut avoir une teneur importante en cendres. L’anthracite brûle avec une courte flamme et dégage une chaleur intense sans produire beaucoup de fumée.
Baril Un baril équivaut approximativement à 0,159 mètre cube ou 158,99 litres ou encore 35 gallons impériaux.
Biodiesel Carburant diesel de remplacement produit à partir d’huiles végétales et de graisses animales.
Biomasse Matières organiques, telles que le bois, les résidus de récolte, les ordures ménagères, les déchets de bois et la liqueur de cuisson, transformées à des fins énergétiques.
Bitume (brut) Mélange très visqueux constitué principalement d’hydrocarbures plus lourds que les pentanes. À l’état naturel, le bitume n’est habituellement pas récupérable dans un puits à une échelle commerciale parce qu’il est trop visqueux pour s’écouler.
Bitume valorisé Procédé de transformation du bitume ou du pétrole brut lourd en un brut de meilleure qualité, par extraction de carbone (cokéfaction) ou par ajout d’hydrogène (hydrotraitement).
Capacité (électricité) Quantité maximale de puissance que peut produire, utiliser ou transférer un appareil, habituellement exprimée en mégawatts.
Capture de carbone et stockage (CCS)

Processus visant à capturer et à stocker le dioxyde de carbone (CO2) de manière à éviter qu’il ne soit rejeté dans l’atmosphère, ce qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Le dioxyde de carbone est comprimé de façon à pouvoir être transporté par pipeline ou citerne en vue de son stockage dans des milieux comme des formations géologiques.

Carrefour Henry (prix) Point où sont établis les prix à terme du gaz naturel transigé à la New York Mercantile Exchange (NYMEX). Le carrefour se trouve en Louisiane, sur le gazoduc appartenant à Sabine Pipe Line.
Carrefour Lieu où un grand nombre d’acheteurs et de vendeurs négocient un produit de base et où celui-ci est physiquement reçu et livré.
Charbon bitumineux Forme de charbon relativement dur d’un rang supérieur qui brûle facilement avec une flamme fumeuse.
Charbon métallurgique Charbon utilisé dans les aciéries.
Charge d’alimentation Gaz naturel ou autres hydrocarbures employés comme élément essentiel d’un procédé utilisé à des fins de production.
Cogénération Installation qui produit de l’électricité et d’où dérive une autre forme d’énergie thermique utile, comme de la chaleur ou de la vapeur.
Combustible fossile Sources de combustibles à base d’hydrocarbures comme le charbon, le gaz naturel, les liquides de gaz naturel et le pétrole.
Commutation de combustible Capacité de remplacer un combustible par un autre, généralement en fonction du prix et de la disponibilité.
Condensat Mélange liquide, constitué surtout de pentanes et d’hydrocarbures plus lourds, récupéré dans des séparateurs, des laveurs ou d’autres installations de collecte, ou encore à l’entrée d’une usine avant le traitement du gaz.
Conservation Aux fins du rapport sur L’avenir énergétique au Canada, par conservation il faut entendre une consommation d’énergie réduite au minimum.
Continuité de l’approvisionnement Disponibilité de ressources énergétiques suffisantes à des prix raisonnables.
Coût de l’offre Ensemble des coûts liés à l’exploitation d’une ressource, exprimé en coût moyen par unité de production pendant toute la durée d’un projet. Comprend les coûts d’immobilisations liés à l’exploration, à la mise en valeur et à la production, les coûts d’exploitation, les taxes, les redevances et un taux de rendement au producteur.
Déduction pour amortissement accéléré

Déduction consentie par le gouvernement fédéral qui prévoit un taux de radiation accéléré pour certaines dépenses en immobilisations relatives à du matériel conçu afin de produire de l’énergie de façon plus efficace ou à partir de sources renouvelables non conventionnelles.

Demande d’énergie primaire Totalité des besoins en énergie pour toutes les utilisations, y compris l’énergie utilisée par le consommateur ultime, les utilisations intermédiaires dans la transformation d’une forme d’énergie à une autre, et l’énergie utilisée par les fournisseurs pour desservir un marché.
Demande d’énergie secondaire Voir Demande pour utilisation finale.
Demande de pointe Charge maximale consommée ou produite au cours d’une période donnée.
Demande pour utilisation finale Énergie utilisée par les consommateurs à des fins résidentielles, commerciales ou industrielles et pour le transport.
Diluant Hydrocarbure léger, habituellement constitué de pentanes plus, ajouté au pétrole brut lourd ou au bitume pour en faciliter le transport par pipeline.
Drainage par gravité au moyen de la vapeur (DGMV)

Technique d’injection de vapeur qui emploie, par paires, des puits horizontaux dans lesquels le bitume est drainé par gravité dans le trou de forage producteur après avoir été réchauffé au moyen de vapeur. Contrairement à la stimulation cyclique par la vapeur, l’injection de vapeur et la production de pétrole sont continues et simultanées.

Économie de carburant Quantité moyenne de carburant consommée par un véhicule pour parcourir une certaine distance et exprimée en litres par 100 kilomètres.
Edmonton Par (prix) Prix d’un pétrole brut léger qui sert de référence pour le pétrole brut produit dans la région.
Effet de serre Phénomène au cours duquel le rayonnement solaire de courtes longueurs d’onde n’est pas absorbé par l’atmosphère terrestre, mais où le rayonnement de grandes longueurs d’onde émis par la surface de la Terre est partiellement absorbé, ajoutant une énergie nette à la basse atmosphère et aux couches sous-jacentes et provoquant ainsi une hausse de leurs températures.
Effet revenu Évolution de la demande en fonction de la variation du revenu d’un consommateur.
Efficacité énergétique Technologies et mesures qui réduisent la quantité requise d’énergie ou de carburant en vue d’accomplir une tâche précise.
Emprisonnement terrestre Se rapporte à l’élimination des émissions de CO2 dans l’atmosphère ou à la prévention de telles émissions à partir de sources terrestres. Il peut s’agir de pratiques de gestion des forêts et de l’agriculture, notamment en plantant des arbres, en évitant la déforestation ou en modifiant les façons de labourer les sols.
Énergie (solaire) photovoltaïque (PV)

Transformation de la lumière du soleil en électricité au moyen de photopiles ou de batteries solaires.

Énergie géothermique Utilisation de chaleur géothermique pour produire de l’électricité. Également, dans le contexte de la demande d’énergie, sert à décrire les méthodes utilisant le sol comme source de chaleur et de refroidissement (géothermie ou pompe géothermique).
Énergie houlomotrice / marémotrice

Hydroélectricité produite sous la force du flux et du reflux de la mer pendant les marées ou encore sous l’action des vagues.

Énergie solaire Énergie produite par des capteurs (actifs et passifs) de chaleur solaire et par des systèmes photovoltaïques.
Éthane Structure de chaînes non ramifiées d’hydrocarbures la plus simple qui soit et regroupant deux atomes de carbone.
Éthanol cellulosique Également connu sous le nom de cellanol, l’éthanol cellulosique est produit à partir de lignocellulose et est composé de cellulose, d’hémicellulose et de lignine. Il est présent dans diverses sources de biomasse.
Éthylène Élément chimique constitutif de base composé de deux atomes de carbone et de quatre d’hydrogène qui sert à la production de plastiques, de solvants, de produits pharmaceutiques, de détersifs et d’additifs.
Facturation nette Système faisant en sorte que les consommateurs d’électricité peuvent recevoir des crédits pour une partie de l’électricité qu’ils produisent au moyen d’un générateur d’énergie renouvelable. Le surplus d’électricité fera reculer le compteur de telle manière que le consommateur « met en banque » l’énergie excédentaire.
Fiabilité Degré de rendement d’un élément d’un réseau électrique au moyen duquel l’électricité est livrée aux clients selon des normes acceptables et en quantités désirées. La fiabilité peut se mesurer par la fréquence, la durée ou l’ampleur des effets défavorables sur la distribution de l’électricité.
Fracture hydraulique Technique d’injection de fluides sous terre afin de créer des fractures dans le roc ou d’élargir celles qui y sont présentes, ce qui permet d’extraire du pétrole ou du gaz se trouvant dans la formation ou d’en accélérer la récupération.
Gaz à effet de serre (GES) Gaz qui contribuent à l’effet de serre dans l’atmosphère, comme le dioxyde de carbone, le méthane et l’oxyde nitreux. Font également partie de ce groupe des gaz produits par procédés industriels comme les hydrofluorocarbones, les perfluorocarbones et les hexafluorures de soufre.
Gaz de schiste Accumulation continue de gaz naturel de faible qualité dans des roches comme les schistes, silteux ou non.
Gaz naturel classique Gaz se trouvant dans des formations géologiques de porosité supérieure qui est récupéré dans le trou de forage par voie d’expansion moléculaire.
Gaz naturel commercialisable Gaz naturel qui a subi un traitement destiné à en extraire les impuretés et les liquides. Ce gaz répond aux normes de l’utilisation finale.
Gaz naturel liquéfié (GNL) Gaz naturel se trouvant dans sa forme liquide. Le gaz naturel est liquéfié par refroidissement, un processus qui en comprime le volume par un facteur supérieur à 600 et qui permet de le transporter efficacement par citerne.
Gaz naturel non classique Gaz naturel qui n’est pas considéré comme du gaz naturel classique. Il peut notamment s’agir de méthane de houille, de gaz de réservoirs étanches, de gaz de schiste ou d’hydrates de gaz.
Gazéification intégrée à cycle combiné (GICC)

Charbon (ou biomasse), eau et oxygène alimentent un réacteur de gazéification qui produit des gaz de synthèse, lesquels, après épuration, permettent d’alimenter une turbine à gaz. La chaleur qui s’échappe de la turbine et qui est récupérée à partir du processus de gazéification est acheminée jusqu’à un générateur de vapeur. Ce dernier fait fonctionner une turbine à vapeur en vue de la production d’électricité.

Gestion de la consommation (GC) Mesures prises par un service public qui se traduisent par un changement ou par une réduction soutenue de la demande d’électricité, les deux phénomènes pouvant être simultanés. Ces mesures peuvent éliminer ou retarder les nouveaux investissements de capitaux à l’égard de la production ou de l’infrastructure d’approvisionnement et améliorer l’efficience globale du réseau.
Grand émetteur final Membres d’une industrie lourde, notamment le secteur pétrolier et gazier, celui de la production d’électricité, les mines et les industries manufacturières énergivores, qui produisent presque la moitié des GES au Canada.
Injection d’air par la méthode THAI

Méthode de combustion in situ qui fait appel à l’injection d’air pour diriger un front de combustion dans le gisement, de l’extrémité au point de départ d’un puits producteur horizontal.

Injection d’eau Méthode de récupération au moyen de laquelle de l’eau est injectée dans un réservoir afin de déplacer le pétrole résiduel vers les puits producteurs adjacents.
Injection de CO2 Processus de récupération assistée des hydrocarbures au moyen duquel le dioxyde de carbone (CO2), sous une forme liquide, est déposé dans des formations pétrolifères dans le but d’accroître la quantité de pétrole pouvant en être extrait.
Injection de vapeur de solvants (VAPEX)

Procédé d’extraction semblable au DGMV, mais qui utilise de la vapeur de solvants plutôt que de la vapeur d’eau pour réduire la viscosité du pétrole brut dans le gisement.

Intensité énergétique Quantité d’énergie utilisée par unité de PIB réel.
Interconnexion (interprovinciale) Transferts d’électricité entre provinces.
Lignite Charbon tendre de rang inférieur à forte teneur en humidité qui brûle avec une flamme fumeuse. Il sert surtout à la production thermique d’énergie électrique.
Liquides de gaz naturel (LGN) Hydrocarbures extraits du gaz naturel sous forme liquide. Ceux-ci incluent notamment l’éthane, le propane, les butanes et les pentanes plus.
Matières particulaires (MP) Particules qui se retrouvent dans l’atmosphère et qui sont composées à la fois de matières naturelles comme le pollen ou les poussières, et de matières polluantes découlant de l’activité humaines comme les particules de fumée ou les cendres métalliques. Si leurs concentrations sont élevées, les matières particulaires peuvent irriter les voies respiratoires.
Mazout de chauffage Également connu sous le nom de mazout no 2. Un mazout léger fréquemment utilisé à des fins de chauffage.
Mazout léger Mazout no 2 (mazout de chauffage).
Mazout lourd Mazout no 6 (mazout résiduel).
Mazout résiduel Produit de raffinage restant après l’extraction de combustibles de plus grande valeur comme l’essence et les distillats moyens. Il sert surtout à la production d’électricité et de combustible pour divers procédés industriels.
Mécanisme pour un développement propre du Protocole de Kyoto

Mécanisme visant à aider les pays à atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Il permet d’une part à des pays industrialisés pour lesquels des objectifs de réduction ont été fixés d’investir dans des projets de réduction des émissions dans les pays en développement et d’obtenir des crédits. Ces crédits peuvent ensuite être appliqués aux objectifs intérieurs de réduction ou vendus. D’autre part, les pays en développement ont accès à des techniques de réduction des émissions, ce qui constitue un incitatif de participation au protocole tout en aidant au développement durable de ces pays.

Méthane de houille (MH) Forme de gaz naturel extrait des gisements houillers. Le méthane de houille (MH) est différent du gaz des gisements classiques habituels, notamment de celui des formations de grès, puisque c’est par un processus dit d’adsorption que le charbon en renferme.
Naphte Catégorie de liquides tirés des distillats moyens du pétrole brut. Comprend des produits finaux comme le benzène, le toluène et le xylène.
New York Mercantile Exchange (NYMEX)

Première bourse de contrats à terme sur marchandises négociés au New York Mercantile Exchange pour la livraison du gaz naturel au carrefour Henry, en Louisiane.

Oxydes de soufre (SOx) Élément à l’état naturel présent dans la plupart des pétroles lourds et parfois dans le gaz naturel.
Pentanes plus Mélange composé essentiellement de pentanes et de certains hydrocarbures plus lourds, issu du traitement du gaz naturel, des condensats ou du pétrole brut.
Pétrole brut Mélange, constitué principalement de pentanes et d’hydrocarbures plus lourds, qui se trouve sous forme liquide dans les gisements et qui conserve cette forme aux pressions atmosphériques et aux températures ambiantes. Le pétrole brut peut renfermer de faibles quantités de soufre et de produits autres que des hydrocarbures, mais en sont absents les liquides obtenus par traitement du gaz naturel.
Pétrole brut classique Pétrole brut qui, à un moment ou à un autre, est techniquement et économiquement récupérable dans un puits avec des moyens de production courants, sans qu’il soit nécessaire de modifier sa viscosité naturelle.
Pétrole brut léger Terme désignant le pétrole brut de densité inférieure à 900 kg/m³. Également, un terme collectif pour le pétrole brut léger classique, le pétrole brut valorisé et les pentanes plus.
Pétrole brut lourd Terme désignant généralement le pétrole brut de densité supérieure à 900 kg/m³.
Pétrole brut non classique Pétrole brut qui n’est pas considéré comme du pétrole brut classique (p. ex., le bitume).
Pétrole brut synthétique Mélange d’hydrocarbures semblable au pétrole brut léger non corrosif, obtenu par valorisation du bitume brut ou du mazout lourd.
Pile à combustible Pile capable de convertir un combustible directement en électricité. Pour la plupart, les piles à combustible fonctionnent à l’hydrogène et à l’oxygène et produisent électricité, chaleur et eau.
Prix réel Niveaux de prix maintenus constants de façon à éliminer l’incidence de l’inflation.
Production (électricité) Action de créer de l’énergie électrique par la transformation d’une autre source d’énergie. Aussi, quantité d’énergie produite.
Production brute Valeur de la production nette ou du produit intérieur brut plus la consommation.
Production d’électricité par cycle combiné

Production d’électricité faisant appel à la fois à des turbines à combustion et à la production thermique.

Production hydroélectrique Forme d’énergie au moyen de laquelle de l’électricité est produite à partir de l’énergie hydraulique.
Production thermique Transformation de l’énergie au cours de laquelle du combustible est consommé pour produire de l’énergie thermique, laquelle est convertie en énergie mécanique puis en électricité.
Produit intérieur brut (PIB) Mesure de l’activité économique d’un pays. Il s’agit de la valeur marchande de tous les biens et services produits en un an à l’intérieur des limites géographiques du Canada.
Puits de gaz Trou de forage comportant un ou plusieurs horizons géologiques capables de produire du gaz naturel.
Quartier polyvalent Dans le contexte de la « croissance intelligente », un quartier polyvalent est conçu de manière à inclure divers types d’immeubles, notamment à caractère résidentiel, commercial et industriel, et d’autres utilisations du territoire.
Ratio réserves/production Quotient des réserves restantes à la fin d’une année et de la production au cours de cette même année. Cette opération permet de connaître le temps que dureraient ces réserves restantes si la production devait se poursuivre au même rythme.
Récupération assistée des hydrocarbures (RAH)

Récupération de pétrole brut supplémentaire par un procédé de production autre que l’appauvrissement naturel des gisements. Regroupe les méthodes de récupération secondaire et tertiaire comme le maintien de pression, la réinjection, l’injection d’eau ou de produits chimiques, les méthodes thermiques et le recours à des fluides de déplacement, miscibles ou non.

Récupération in situ Processus de récupération du bitume brut des sables bitumineux par un moyen autre que l’extraction à ciel ouvert.
Régions pionnières En général, le Nord et les zones extracôtières du Canada.
Réserves (prouvées) Réserves récupérables au moyen de techniques courantes et dans les conditions économiques actuelles et prévues, dont l’existence a été prouvée de façon précise par des forages, des essais ou de la production.
Réserves établies initiales Réserves établies avant déduction de toute production.
Réserves établies Somme des réserves prouvées et de la moitié des réserves probables.
Réserves restantes Différence entre les réserves initiales et la production cumulative.
Ressources non classiques Ressources qui existent dans des accumulations d’hydrocarbures couvrant de grandes étendues et qui ne sont pas touchées de façon importante par les forces hydrodynamiques. Elles peuvent aussi être associées à des types de pièges anormaux, au degré de qualité d’un gisement, à la forme chimique ou physique des hydrocarbures à leur état naturel, aux méthodes d’extraction (à ciel ouvert par opposition au forage de puits) ou au traitement requis afin de transformer la production brute en produits de base commercialisables.
Ressources récupérables Portion du potentiel ultime de ressources qui est récupérable selon les conditions économiques et techniques prévues.
Revenu disponible des particuliers Montant du revenu dont dispose un ménage ou une personne après la retenue d’impôts des gouvernements fédéral et provincial.
Sables bitumineux Gisements de sable ou d’autres roches renfermant du bitume. Chaque particule de sable bitumineux est recouverte d’une couche d’eau et d’une fine pellicule de bitume.
Séparation Procédé propre à l’industrie des sables bitumineux qui consiste à séparer le bitume de ces sables.
Stimulation cyclique par la vapeur (SCV)

Technique reproductible de récupération in situ par des méthodes thermiques nécessitant une injection de vapeur et qui permet de récupérer le pétrole à partir des puits d’injection. L’injection de vapeur rend le pétrole plus mobile et permet au bitume, une fois réchauffé, de s’écouler dans un puits.

Tarification au compteur horaire Tarifs fondés sur les périodes de la journée où l’électricité est réellement utilisée. L’électricité consommée aux heures creuses ou lorsque la demande d’électricité est faible peut donc être facturée à un prix moins élevé. L’électricité utilisée aux heures de pointe coûte plus cher au consommateur.
Taux de croissance annuelle moyen (TCAM) Aux fins du rapport sur L’avenir énergétique au Canada dans le cadre des différents scénarios prospectifs, par taux de croissance il faut entendre le taux de croissance de 2004, année de base, jusqu’à 2030. Dans le scénario de référence, le taux de croissance se rapporte au taux des années 2004, année de base, jusqu’à 2015.
Technologies d’épuration du charbon Regroupent l’ensemble des méthodes permettant de réduire les émissions produites par les centrales alimentées au charbon. Elles se concentrent actuellement sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2). Les technologies d’épuration du charbon peuvent généralement être caractérisées par une grande efficacité à la combustion, le nettoyage des gaz émanant des cheminées ainsi que la capture et l’emprisonnement de CO2.
Technologies émergentes ou de remplacement

Technologies nouvelles et émergentes moins dommageables pour l’environnement qui servent à remplacer des méthodes existantes de production d’énergie exigeant une utilisation intensive de ressources. Les technologies de remplacement consomment moins de ressources et comprennent notamment les piles à combustible et les technologies d’épuration du charbon.

Usine de chevauchement Usine de retraitement traversée par un gazoduc. Elle permet d’extraire des liquides de gaz naturel au passage du gaz déjà traité ou avant la consommation de celui-ci dans la province.
Western Canadian Select à Hardisty (prix)

Le WCS est un pétrole composé de brut classique lourd du Canada et de bitume qui sont mélangés à des diluants synthétiques non corrosifs ou sous forme de condensats. Le prix du WCS à Hardisty est, avec l’Edmonton Par, le prix repère du pétrole brut canadien.

West Texas Intermediate (WTI) Le WTI est un pétrole brut léger non corrosif produit aux États-Unis et qui sert de référence pour les prix du pétrole brut en Amérique du Nord.

Tables de conversion

Conversion du système métrique au système impérial

Unité Équivalent
m mètre 3,28 pieds
mètre cube 6,3 barils (pétrole); 35,3 pieds cubes (gaz)
t tonne métrique 2 200 livres

Équivalents de contenu en énergie

Mesure de l’énergie  Contenu en énergie
GJ gigajoule 0,95 MBTU
PJ pétajoule 1 000 000 GJ
Électricité
MW mégawatt  
GWh gigawattheure 3 600 GJ
TWh térawattheure 3,6 PJ ou 1 000 GWh
Gaz naturel
kpi³ millier de pieds cubes 1,05 GJ
Gpi³ milliard de pieds cubes 1,05 PJ
Tpi³ billion de pieds cubes 1,05 EJ
Liquides de gaz naturel
éthane 18,36 GJ
propane 25,53 GJ
butane 28,62 GJ
Pétrole brut
léger 38,51 GJ
lourd 40,90 GJ
pentanes plus 35,17 GJ
Charbon
t anthracite 27,70 GJ
t bitumineux 27,60 GJ
t subbitumineux 18,80 GJ
t lignite 14,40 GJ
Produits pétroliers
essence aviation 33,52 GJ
essence 34,66 GJ
charge d’alimentation pétrochimique 35,17 GJ
utilisations spéciales du naphte 35,17 GJ
carburéacteur 35,93 GJ
kérosène 37,68 GJ
diesel 38,68 GJ
mazout léger 38,68 GJ
lubrifiants 39,16 GJ
mazout lourd 41,73 GJ
gaz de distillation 41,73 GJ
asphalte 44,46 GJ
coke de pétrole 42,38 GJ
autres produits 39,82 GJ

Guide des annexes

Les annexes sont disponibles on format Adobe Acrobat (PDF) seulement :
L’avenir énergétique du Canada - Scénario de référence et scénarios prospectifs jusqu’à 2030 - Évaluation du marché de l’énergie - Annexes [PDF 1698 ko]

Annexe 1 – Facteurs clés

Tableau A1.1 Indicateurs économiques : Canada
Tableaux A1.2 à A1.12 Indicateurs économiques : Provinces

Annexe 2 – Demande d’énergie

Tableau A2.1 Demande, scénario de référence et Maintien des tendances, Canada
Tableaux A2.2 à A2.14 Demande, scénario de référence et Maintien des tendances, Provinces
Tableau A2.15 Demande, Triple-E, Canada
Tableaux A2.16 à A2.28 Demande, Triple-E, Provinces
Tableau A2.29 Demande, Îles fortifiées, Canada
Tableaux A2.30 à A2.42 Demande, Îles fortifiées, Provinces

Annexe 3 – Pétrole et liquides de gaz naturel

Tableau A3.1 Ressources en pétrole brut et en bitume
Tableau A3.2 Besoins des raffineries en charges d’alimentation et sources des charges, Canada
Tableaux A3.3 à A3.7 Besoins des raffineries en charges d’alimentation et sources des charges, Provinces
Tableau A3.8 Offre et utilisation de pétrole brut léger et équivalents, Canada
Tableau A3.9 Offre et utilisation de pétrole brut lourd et équivalents, Canada
Tableau A3.10 Offre, demande et exportations potentielles d’éthane
Tableau A3.11 Offre, demande et exportations potentielles de propane
Tableau A3.12 Offre, demande et exportations potentielles de butane
Tableau A3.13 Pétrole, scénario de référence et Maintien des tendances, Perspectives de production selon la province
Tableau A3.14 Pétrole, Triple-E, Perspectives de production selon la province
Tableau A3.15 Pétrole, Îles fortifiées, Perspectives de production selon la province

Annexe 4 – Gaz naturel

Tableau A4.1 Offre de gaz naturel
Tableau A4.2 Gaz naturel, scénario de référence et Maintien des tendances, Perspectives de production
Tableau A4.3 Gaz naturel, Triple-E, Perspectives de production
Tableau A4.4 Gaz naturel, Îles fortifiées, Perspectives de production

Annexe 5 – Électricité

Tableau A5.1 Capacité selon le type de centrale, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A5.2 Capacité selon le combustible, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A5.3 Production selon le type de centrale, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A5.4 Production selon le combustible, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A5.5 Interconnexion, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A5.6 Capacité selon le type de centrale, Triple-E
Tableau A5.7 Capacité selon le combustible, Triple-E
Tableau A5.8 Production selon le type de centrale, Triple-E
Tableau A5.9 Production selon le combustible, Triple-E
Tableau A5.10 Interconnexion, Triple-E
Tableau A5.11 Capacité selon le type de centrale, Îles fortifiées
Tableau A5.12 Capacité selon le combustible, Îles fortifiées
Tableau A5.13 Production selon le type de centrale, Îles fortifiées
Tableau A5.14 Production selon le combustible, Îles fortifiées
Tableau A5.15 Interconnexion, Îles fortifiées

Annexe 6 – Charbon

Tableau A6.1 Soldes de charbon canadien, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A6.2 Soldes de charbon canadien, Triple-E
Tableau A6.3 Soldes de charbon canadien, Îles fortifiées

Annexe 7 – Émissions de gaz à effet de serre

Tableau A7.1 Émissions de GES, scénario de référence et Maintien des tendances
Tableau A7.2 Émissions de GES, Triple-E
Tableau A7.3 Émissions de GES, Îles fortifiées

 

Date de modification :