Aperçu du marché : Multiplication des programmes d’encouragement pour les véhicules électriques au Canada

Date de diffusion : 2018-01-17

Le parc de véhicules électriques au Canada est limité, mais il est en croissance. Malgré l’essor des ventes de ces véhicules, celles-ci comptent pour moins de 1 % de toutes les ventes de voitures au pays [anglais seulement]. La multiplication des programmes et politiques d’encouragement, la baisse des prix des véhicules, l’augmentation de leur autonomie et la réduction du temps de charge sont autant de facteurs qui incitent les gens à acheter des véhicules électriques.

Subventions et encouragements

Dans le cadre de son Plan d’action en électrification des transports, le gouvernement du Québec offre un rabais allant jusqu’à 8 000 $ à l’achat d’un véhicule électrique, selon le modèle. Pour sa part, le Programme d’encouragement pour les véhicules électriques. de l’Ontario accorde des subventions de 3 000 $ à 14 000 $, selon le type et la taille du véhicule électrique acheté. La Colombie-Britannique dispose aussi d’un programme pour les véhicules utilisant de l’énergie propre (Clean Energy Vehicle Program [anglais seulement]), dont les encouragements varient de 2 500 $ à 5 000 $.

De nombreux autres privilèges sont accordés un peu partout au pays dans le cadre de tels programmes. Au nombre de ceux-ci, on trouve des espaces de stationnement réservés dans des endroits stratégiques, comme les terminus d’autobus et les centres commerciaux. L’autorisation d’emprunter les voies réservées en est un autre. C’est le cas, notamment, depuis 2014, sur l’autoroute Robert-Bourassa, à Québec, et cela, sans égard au nombre de passagers à bord du véhicule. Des privilèges du genre sont offerts sur au moins dix autoroutes de la province. Collectivement, ces politiques et privilèges visent à rendre les véhicules électriques plus attrayants pour les consommateurs. Vous trouverez une liste complète des mesures mises en place par le gouvernement du Québec.

Ce diagramme compare l’autonomie, en kilomètres, et les prix de voitures électriques nord-américaines 2017 à la Corolla de Toyota
Source et description

Source : Département américain de l’Énergie [anglais sulement]

Description : Ce diagramme compare l’autonomie, en kilomètres, et les prix de voitures électriques nord-américaines 2017 à la Corolla de Toyota. Les véhicules électriques de marque Tesla sont indiqués par des points bleus et les autres véhicules électriques par des points gris. La Corolla de Toyota est représentée par des points orange. Les prix varient de 20 590 $ à 135 550 $ et l’autonomie, de 95 km à 658 km.

Prix des véhicules

Les prix des véhicules électriques ont considérablement baissé. Bien que le marché ait été dominé jusqu’à présent par des véhicules de marque Tesla coûtant plus de 60 000 $, l’offre de nouveaux modèles électriques plus abordables – beaucoup d’entre eux se situant dans la fourchette de 20 000 $ à 40 000 $ – augmente sans cesse.

Autonomie des véhicules

L’autonomie, c’est-à-dire la distance maximale qu’un véhicule électrique peut parcourir sur une seule et même charge, demeure une préoccupation. Or, la Corolla de Toyota, l’un des véhicules à moteur à combustion interne les plus vendus au Canada, peut parcourir quelque 640 km avec un plein. Il s’agit d’un avantage de 19 % sur le plan de l’autonomie par rapport aux véhicules électriques les plus autonomes, qui peuvent parcourir 540 km. La crainte entourant l’autonomie – soit que la charge de la batterie s’épuise avant de parvenir à destination – constitue l’un des principaux obstacles à l’adoption répandue des véhicules électriques. Cependant, on a enregistré des gains considérables à ce chapitre depuis quelques années.

Prix du carburant

Le prix du carburant est un élément que les consommateurs prennent en considération quand ils comparent les véhicules électriques à ceux propulsés par un moteur à combustion interne classique. Les véhicules électriques sont plus efficaces; le prix est donc un avantage, en particulier dans les régions où l’électricité coûte peu cher, comme au Québec et au Manitoba.

Temps de charge

Les défis liés aux batteries [anglais seulement] des véhicules électriques sont nombreux : coût très élevé, diminution progressive de la capacité de stockage d’énergie et temps de charge. Il faut compter entre quatre et huit heures pour recharger complètement la batterie d’un véhicule électrique dans un poste de charge de base. Par contre, dans les postes de charge rapide à courant continu [anglais seulement] il ne faut qu’une trentaine de minutes pour retrouver 80 % de la charge. Il est probable que les avancées technologiques, réalisées à un rythme soutenu, atténueront ces inconvénients.

Les véhicules électriques ne représentent qu’une très petite fraction du parc de véhicules au Canada, mais leur part de marché progresse rapidement et de façon constante. Ce marché est très sensible à l’autonomie et aux prix, mais d’autres facteurs, notamment les politiques publiques, les encouragements et les prix futurs du pétrole, joueront un rôle important dans l’essor que connaîtra le marché des véhicules électriques au Canada.

 

Date de modification :