Le réseau pipelinier du Canada 2016

Pipeline Keystone de TransCanada Keystone Pipeline GP Ltd.

Tableau 8.2.1 : Pipeline Keystone de TransCanada Keystone Pipeline GP Ltd.
Produits et groupe de l’Office Pétrole brut
Groupe 1
Capacité d’exploitation 94 000 m³/j
(591 kb/j)
Taux d’utilisation moyen en 2015 94 %
Points de réception principaux Hardisty (Alb.)
Points de livraison principaux Points de livraison principaux Wood River, Patoka (Ill.);
Cushing (Okla.)
Valeur nette des installations en 2015 (en millions) 2 090 $
Produits en 2015 (en millions) 466 $
Coûts estimatifs de cessation d’exploitation et période de prélèvement Note a 236 M$
25 ans
Carte – Pipeline Keystone

Source : Office national de l'énergie

Version textuelle de la carte

Cette carte donne une vue d’ensemble du réseau pipelinier Keystone.

Aperçu

Le pipeline Keystone (Keystone) achemine le pétrole brut de Hardisty, en Alberta, aux marchés du raffinage du Midwest américain et de la côte américaine du golfe du Mexique. Le tronçon canadien part de Hardisty et s’étend à l’est vers le Manitoba, où il traverse la frontière jusqu’au Dakota du Nord et continue vers le sud pour rejoindre le Dakota du Sud et le Nebraska. À Steele City, au Nebraska, il y a deux embranchements : l’un va vers l’est, traversant le Missouri jusqu’à Wood River et Patoka, en Illinois, et l’autre descend vers le sud, jusqu’à Cushing, en Oklahoma. À Cushing, le pipeline se branche sur un autre (Cushing Marketlink) qui transporte le pétrole brut jusqu’à la côte américaine du golfe du Mexique. La majeure partie (90 %) de la capacité du pipeline Keystone fait l’objet de contrats de longue durée avec des expéditeurs.

L’exploitation commerciale de la première phase de Keystone a commencé en juillet 2010, ce qui a ajouté 69 200 m³/j (435 kb/j) à la capacité entre Hardisty et les carrefours de Wood River et de Patoka. La deuxième phase, soit le prolongement du réseau jusqu’à Cushing, est entrée en service en février 2011 et a ajouté 24 800 m³/j (156 kb/j) à la capacité, portant la capacité d’exportation totale à 94 000 m³/j (591 kb/j).

Faits marquants

En septembre 2008, TransCanada a présenté au département d’État américain une demande de permis présidentiel pour le projet Keystone XL et, en novembre 2015, a essuyé un refus. Depuis, TransCanada conteste la décision et a déclaré qu’elle et ses expéditeurs demeuraient résolus à aller de l’avant avec le projet.

Utilisation

La figure 8.2.1 indique le débit et la capacité du pipeline de Keystone pour 2010-2015. Le débit moyen était d’environ 84 300 m³/j (531 kb/j) en 2014, et d’environ 88 300 m³/j (556 kb/j) en 2015.

Figure 8.2.1 : Débit et capacité du pipeline de Keystone

Figure 8.2.1 : Débit et capacité du pipeline de Keystone

Sources : TransCanada, Office national de l'énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique à barres indique le débit et la capacité du pipeline Keystone de 2010 à 2015. La capacité était de 93,9 10³m³/j (591 kb/j) en 2015. Le débit moyen était de 88,3 10³m³/j (556 kb/j) en 2015, et de 84,3 10³m³/j (531 kb/j) en 2014.

Droits

La figure 8.2.2 indique les droits repères de Keystone (droits engagés sur 10 ans pour le transport de pétrole léger de Hardisty, en Alberta, à la frontière canado-américaine, à destination finale de Cushing, en Oklahoma) et le déflateur du PIB (normalisé) pour 2011-2015. Les droits repères ont augmenté de façon constante de 2011 à 2015. En 2012, il a connu une hausse de 4 % du fait d’un rajustement en fonction des coûts définitifs du projet. Les droits ont augmenté de 6 % en 2013, et de 4 % en 2014, deux hausses dues à une augmentation des frais d’exploitation, d’entretien et d’administration.

Figure 8.2.2 : Droits repères de Keystone

Figure 8.2.2 : Droits repères de Keystone

Source : Office national de l'énergie

Version textuelle du graphique

Ce graphique présente le droit repère de Keystone (ligne pleine rouge) et le déflateur du PIB (tireté noir). Il montre que le droit a augmenté légèrement, passant d’environ 12,00 $/m³ en 2010 à environ 13,50 $ en 2015.

Données financières

TransCanada Keystone Pipeline GP Ltd. est détenue et exploitée par TransCanada Corporation. Ces dernières années, les débits ont augmenté, de même que les produits et les rendements. Les activités de Keystone contribuent à hauteur de 20 % environ au bénéfice de TransCanada Corporation. Les ratios financiers de TransCanada Corporation demeurent stables, et les cotes de solvabilité de TransCanada Pipelines Ltd. sont de qualité placement. En 2015, une charge de dépréciation de 194 millions de dollars a été comptabilisée à la suite du rejet de la demande de permis présidentiel pour le pipeline Keystone XL.

Tableau 8.2.2 : TransCanada Corporation – Données annuelles
TransCanada Corporation 2010 2011 2012 2013 2014 2015
ProduitsNote a (en millions) – Pipeline Keystone 47,5 $ 310,2 $ 369,9 $ 399,1 $ 431,8 $ 465,8 $
Valeur nette des installationsNote a (en millions) – Pipeline Keystone 1 805,5 $ 2 105,8 $ 2 096,8 $ 2 060,1 $ 2 035,1 $ 2 089,7 $
Rendement sur la valeur nette des installationsNote a – Pipeline Keystone 2,12 % 7,78 % 9,78 % 10,39 % 10,94 % 11,61 %
Ratio de couverture des intérêts et des charges fixesNote b 2,01 2,39 2,18 2,39 2,59 2,7
Ratio flux de trésorerie/dette totale et quasi-detteNote b 15,6 % 16,4 % 15,1 % 15,5 % 15,4 % 14,7 %
Cote de solvabilité attribuée par DBRSNote c A A A A A A
Cote de solvabilité attribuée par S&PNote c A- A- A- A- A- A-
Cote de solvabilité attribuée par Moody’sNote c A3 A3 A3 A3 A3 A3
Photos: gauche: Silhouette d’un appareil de pompage au soleil couchant; centre: Vannes et volants de manœuvre d’une station de pompage par une journée ensoleillée; droit: Deux mains tenant un stylo pendant une réunion.
Date de modification :